Affaire dite des «SMS» : Le procureur requiert une peine de 10 ans ferme contre Louh  | El Watan
toggle menu
mardi, 17 mai, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Affaire dite des «SMS» : Le procureur requiert une peine de 10 ans ferme contre Louh 

11 octobre 2021 à 11 h 52 min

Une peine de 10 ans de réclusion criminelle a été requise contre l’ancien ministre de la Justice, Tayeb Louh, par le procureur général prés le tribunal criminel de Dar El Beida, dans l’affaire dite des «SMS».

Louh est poursuivi pour «abus de fonction», «entrave au bon déroulement de la justice», «incitation à la partialité» et «faux et usage de faux en écritures administratives». Une autre peine de 7 ans de réclusion a été requise contre l’inspecteur général, Tayeb Benhachem et le secrétaire général, Zouaoui Laadjine, ainsi que Said Bouteflika et Ali Haddad.

Le représentant du ministère public a requis par ailleurs des peines de 3 ans de prison contre Sid Ahmed Smaoun, juge d’instruction, le procureur Khaled Bey du tribunal de Sidi M’hamed, ainsi que l’avocat, Darfouf. Le procureur général a requis contre tous les accusés une privation de tous leurs droits civiques et politiques.

Salima T.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!