Affaire des MIG 29 : Moscou ouvre une enquête | El Watan
toggle menu
mercredi, 30 novembre, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Affaire des MIG 29 : Moscou ouvre une enquête

19 septembre 2009 à 19 h 56 min

Ce qui confirme la version algérienne des faits. Rappel. Lors de la visite officielle de l’ex président Vladimir Poutine en Algérie en 2006, l’Algérie s’engage dans le cadre d’un contrat pour l’achat de matériel militaire russe, à acheter auprès de son fournisseur traditionnel 34 MiG-29 pour un montant de 1,28 milliard de dollars. Mais après réception de 15 premiers avions par le constructeur russe Irkout, Alger décide de suspendre le contrat de fourniture. La presse russe évoque la «qualité inférieure aux attentes», pendant que l’Algérie accuse les avions d’avoir «déjà servi» alors que le contrat portait sur des avions neufs. Pour calmer le jeu, la Russie propose à l’Algérie de remplacer les 15 Mig par des avions plus performants –MiG-29M2 et MiG-35, mais plus chers. A l’occasion de la visite d’Abdelaziz Bouteflika en Russie en août 2007, les Russes reconnaissent officiellement «la tromperie sur la marchandise», et l’Algérie demande le remplacement des Mig par des Sukhoï SU-30MKI.

Le journal russe Kommersant révèle en mai 2008 que l’Algérie a officiellement commandé une quinzaine de chasseurs russes Soukhoï au lieu des 15 MiG-29 rendus à la partie russe en avril 2007 et des autres appareils qui auraient dû être livrés en Algérie selon ce contrat. Mais la livraison des 28 chasseurs SU-30MKI est reportée. D’après Moscou, Alger serait en retard sur le paiement. De son côté, Alger pointe à nouveau Moscou du doigt, en dénonçant son refus de restituer les 250 millions de dollars versés à titre d’acompte dans l’affaire des MiG-29 refoulés. En février dernier, c’est au tour du ministère russe de la Défense d’annoncer le rachat à l’Algérie des 24 MiG-29 commandés en 2006. Les avions de chasse n’ont pas fini de faire du bruit à Moscou puisque «Les missiliers russes chargés d’équiper les appareils dans le cadre du contrat signé entre les deux pays, prévoiraient, selon la lettre économique Maghreb Confidentiel publiée hier, de se retourner contre Rosoboronexport, l’agence d’exportation d’armement de la fédération.» C’est notament le cas de l’usine de Dux qui réclame une compensation de 15 millions de dollars. Une cour d’arbitrage se prononcera le 5 octobre prochain.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!