Absent à la prière de l’Aïd El Fitr : Tebboune toujours en convalescence ? | El Watan
toggle menu
vendredi, 28 janvier, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021



Absent à la prière de l’Aïd El Fitr : Tebboune toujours en convalescence ?

15 mai 2021 à 10 h 42 min

Le chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, n’a pas pris part à la prière de l’Aïd El Fitr à la Grande Mosquée d’Alger, diffusée jeudi en direct à la télévision publique.

C’est plutôt le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, qui était en première ligne de ce traditionnel cérémonial religieux, auquel ont participé tous les membres du gouvernement, des responsables de hautes institutions du pays, mais aussi des représentants diplomatiques de pays arabes et musulmans.

L’absence du président de la République à la prière de l’Aïd El Fitr n’a pas manqué de susciter commentaires et interrogations, notamment sur les réseaux sociaux. Agé de 75 ans, le président Tebboune, faut-il le rappeler, avait été hospitalisé du 28 octobre ou 29 décembre 2020 en Allemagne après avoir contracté le coronavirus. En janvier 2021, il est reparti en Allemagne où il a été opéré du pied à cause de complications post-Covid-19.

Depuis son retour au pays en février dernier après son second séjour médical, le président Tebboune ne se déplace plus en dehors de la présidence de la République. Le chef de l’Etat est-il toujours en période de convalescence ? S’agit-il d’une recommandation de ses médecins afin de lui éviter le risque d’une nouvelle infection au coronavirus ?

Probablement. Fort possible. S’il enchaîne les réunions de Conseil des ministres, du Haut Conseil de sécurité, accorde des interviews à des médias nationaux et effectue des entretiens téléphoniques avec ses homologues, le chef de l’Etat délègue ses activités sur le terrain à son Premier ministre ou à l’un de ses ministres, comme c’était le cas lors de la Journée internationale du travail.

Interrogé en mars dernier lors d’un entretien télévisé accordé à des médias nationaux sur d’éventuelles visites de travail programmées dans les wilayas, le président Tebboune avait répondu vaguement en souhaitant pouvoir se rendre au moins dans une ou deux wilayas avant la fin de l’année. Autrement dit, tout dépendra de son état de santé.

Bien qu’ayant repris ses fonctions présidentielles, le chef de l’Etat laisse entendre qu’il ne reprendra pas rapidement les visites de travail en raison, vraisemblablement, des exigences de sa convalescence, mais aussi des mesures préventives contre la pandémie de Covid-19.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!