Abdelkrim Chelghoum. Membre du Club des risques majeurs : «Il y a une absence totale de stratégie de gestion des risques» | El Watan
toggle menu
samedi, 29 janvier, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021



Abdelkrim Chelghoum. Membre du Club des risques majeurs : «Il y a une absence totale de stratégie de gestion des risques»

25 octobre 2021 à 11 h 38 min

Les pluies torrentielles qui se sont abattues hier à Alger ont entraîné une élévation du niveau d’eau dans les routes et les rues de plusieurs communes et provoqué des inondations. Une situation vécue chaque année à la même période sans la moindre amélioration.

Ce phénomène est-il lié directement aux changements climatiques ou serait-il un cycle météorologique tout à fait normal ? Contacté pour avoir plus d’éclairages à ce sujet, le professeur Abdelkrim Chelghoum, membre du Club des risques majeurs, affirme d’emblée : «Le Groupe d’Experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a identifié 20 points chauds concernant le changement climatique et l’Algérie en fait partie en occupant la 4e place. Je pense que c’est plus grave que ça. Il y a de grands bouleversements plus importants comme les inondations en Allemagne, les ouragans et la désertification».

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!