A Tipasa, Les slogans antisystème invitent Bensalah à partir | El Watan
toggle menu
samedi, 25 mai, 2019
  • thumbnail of elwatan20190525

A Tipasa, Les slogans antisystème invitent Bensalah à partir

13 avril 2019 à 9 h 43 min

La foule, de plus en plus nombreuse, continue à battre le pavé dans les principales localités de la wilaya de Tipasa, un paradis de la corruption et de la dilapidation des deniers publics. Ce 8e vendredi au chef-lieu de la wilaya a été marqué par l’exposition des banderoles et des pancartes, dénonçant les manœuvres sournoises et machiavéliques des tenants du pouvoir.

Les femmes, les jeunes et les hommes, qui composaient la marée humaine lors de cette manifestation, hissaient des banderoles, invitant Bensalah à partir, pour laisser «Fakhamatou echâab» décider librement de son sort. Les jeunes manifestants semblaient de plus en plus excités. Ils ne s’arrêtaient pas de chanter leur hostilité à l’égard des symboles du système et dénoncer la corruption. «Echourta, echâab, khaoua, khaoua», «Klitou lebled ya essarakine», «Pouvoir assassin», «Bensalah dégage, dégage», «Essoulta li echâab», «Rouhou gâa», «Djazaïr hourra démocratia», «Silmiya, silmiya», tels sont quelques slogans qui fusaient de cette marée humaine, ayant emprunté le même parcours jalonné par des pelotons de policiers portant leurs équipements antiémeute. Le dispositif de sécurité mis en place était également installé au niveau des différentes entrées de la ville de Tipasa, afin de filtrer les deux-roues et les véhicules allant vers la ville. Les applaudissements et les youyous stridents des femmes retentissaient dans la procession.

Les emblèmes aux couleurs nationales flottaient au-dessus des manifestants, alors que certains préféraient s’envelopper du drapeau algérien. Des familles étaient venues avec leurs enfants pour participer à cet événement, caractérisé par une atmosphère festive. Les policiers en civil filmaient la manifestation.

Leurs homologues vêtus de leurs tenues bleues, figés à leurs postes, se contentaient d’observer le passage des manifestants souriants et détendus. Quelques visages de policiers avaient du mal à dissimuler leur lassitude en ces moments qui se déroulent après la prière du vendredi. Les manifestants pas du tout lassés comptent revenir pour la manifestation de vendredi prochain si leurs revendications ne sont pas satisfaites.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!