5e mandat pour Bouteflika : Les télévisions regardaient ailleurs | El Watan
toggle menu
lundi, 18 octobre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



5e mandat pour Bouteflika : Les télévisions regardaient ailleurs

23 février 2019 à 11 h 19 min

Le silence médiatique des chaînes de télévision privées «offshore»  au sujet des manifestations hostiles au 5e mandat que brigue le président Bouteflika a suscité hier l’indignation de nombreux internautes algériens qui dénoncent un black-out médiatique.

«Depuis ce matin, aucune chaîne TV en Algérie n’a daigné couvrir et transmettre les images et les vidéos des manifestations pacifiques qui se déroulent depuis le matin dans tout le pays.

C’est une grande honte pour ces TV. Une très grave erreur professionnelle», a fustigé un internaute sur le réseau social Twitter. Les téléspectateurs reprochent aux chaînes de télévision privées notamment de faire l’impasse sur les grandes manifestations anti-Bouteflika. Mis à part une couverture minimaliste évoquant des manifestations contre le 5e mandat de Bouteflika sur leurs sites web, les chaînes de télévision privées ont carrément zappé ces manifestants qui se sont déroulées à travers plusieurs wilayas du pays. «Des chaînes TV qui se disent privées ne rapportent aucune info sur les marches contre le 5e mandat. Ignorez le peuple, il vous ignorera», a dénoncé un internaute, toujours sur Twitter.

Pourtant, ces mêmes chaînes de télévision privées, à leur tête Ennahar TV, accréditées par le ministère de la Communication, ont pour habitude de diffuser en direct moult événements, particulément les cérémonies officielles. «Sur Ennahar TV, ils passent un sujet sur Nancy Ajram qui fait la promotion de l’allaitement maternel. Win rah el moubachir ?» a fustigé un autre internaute. P

our de nombreux Algériens, ces télévisions privées, propriétés d’hommes d’affaires proches du pouvoir, sont chargées de promouvoir plutôt l’image du régime en place. «Les TV privées comme beaucoup de partis politiques sont des auxiliaires du régime», a fustigé un autre internaute. Face à ce silence médiatique des télévisions privées, les algériens n’ont eu d’autre choix que se rabattre sur des médias électroniques et sur les réseaux sociaux pour s’informer.

.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!