27e acte de la contestation à Constantine : Benflis, Younès et le pouvoir logés à la même… enseigne | El Watan
toggle menu
mercredi, 18 septembre, 2019
  • thumbnail of 20190918



  • Pub Alliance Assurance


27e acte de la contestation à Constantine : Benflis, Younès et le pouvoir logés à la même… enseigne

24 août 2019 à 9 h 58 min

La liste des «personæ non gratæ» par le hirak est venue s’allonger en ce 27e vendredi de la contestation à Constantine. Ali Benflis, c’est de lui dont il s’agit, a été fustigé, hier, où le mouvement populaire a connu un regain de mobilisation.

Le premier chef de gouvernement du règne Bouteflika a essuyé les foudres de la rue constantinoise. «Benflis, dégage, Benflis à la poubelle !», a-t-on scandé le long de la marche. La position du président de Talaie El Hourriyet, qui s’aligne à quelques nuances près avec celle du panel pour une sortie de crise, n’a pas été du goût des manifestants. «Benflis a annoncé qu’il est favorable à une élection présidentielle, cela dénote de sa disponibilité à tendre une perche au pouvoir pour sa continuité», laisse-t-on entendre, rappelant dans la foulée l’inadaptation, aujourd’hui, de la solution constitutionnelle. Les six mois de la dynamique du 22 février n’ont pas été passés sous silence. Dans la capitale de l’Est, des pancartes ont été brandies comme pour signifier que «le combat pour un Etat de droit est de longue haleine». Et pour preuve, en dépit de quelques défections constatées en début du mois d’août, le mouvement ne s’est pas essoufflé. Une démonstration de force en guise de réponse à ce pouvoir anachronique qui est à mille lieues des aspirations citoyennes.

La motivation est montée d’un cran en réaction à tout ce forcing dont fait preuve le panel de Karim Younès pour imposer une feuille de route obsolète, aux antipodes des exigences populaires. «Ce faux-semblant de sortie de crise martelé par un panel illégitime qui nous a dévoilé sa véritable mission en composant avec des symboles du pouvoir honni est rejeté par ces millions de manifestants à travers tout le pays. C’est un écran de fumée pour permettre le recyclage du système», explique Rachid, un irréductible des marches.

Il n’est pas le seul à être exacerbé par les manœuvres d’un pouvoir multipliant les tentatives de dialogue et de médiation pour exposer la protesta à l’usure du temps. «Désavoué, le panel entame des concertations avec des partis politiques sans se soucier de la volonté du peuple. Le dessein de ce pouvoir est ainsi éventé, user d’un simulacre pour nous imposer un affidé comme président. Nous ne nous laisserons pas faire, nous sortirons autant que cela est nécessaire. Ce système oligarchique doit céder sa place à une Nouvelle Algérie», tonne Malik, étudiant à l’université Frères Mentouri. La rue a vibré aux sons de «Dawla madania, machi askaria !», «Djazair horra democratia !», ou encore «Y en a marre des généraux !». Des slogans qui suffisent à eux seuls à traduire la vision populaire quant aux fondements de la IIe République. «Les tenants du pouvoir n’ont jusque-là pas confié la transition à des personnalités consensuelles plébiscitées par le peuple. Plus ils tergiversent, plus nous sommes obstinés et stoïques», assène un citoyen qui rattrape le cortège au niveau du boulevard Belouizdad (ex-Saint-Jean) en passant par la rue Pinget.

Drapés de l’emblème national, les Constantinois ne se sont pas lassés de clamer le départ des responsables de la situation qui prévaut. «RND, FLN, Houkouma, Barlamane… dégagez !», ont-ils scandé le long de l’itinéraire. Avant de se disperser et d’aller poursuivre la contestation par le truchement de forums, tous ont réitéré l’engagement à faire partir le pouvoir et ses résidus. Tout est résumé dans «Ya hna ya n’touma, dégage ya el houkouma !». Ou encore dans le rappel des fondamentaux : «Gaïd Salah, berka men laâb, 7 oua 8 essolta li chaâb !». La réponse du berger à la bergère : «Le peuple est souverain.» 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!