21e anniversaire de l’assassinat du rebelle : Le combat intemporel de Matoub Lounès | El Watan
toggle menu
mercredi, 21 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190821



  • Pub Alliance Assurance


21e anniversaire de l’assassinat du rebelle : Le combat intemporel de Matoub Lounès

24 juin 2019 à 10 h 15 min

Il a chanté les libertés démocratiques et l’indépendance de la justice que réclament les millions d’Algériens qui investissent la rue chaque vendredi.

L’œuvre et le combat du chantre de la chanson kabyle, Matoub Lounès, demeurent toujours le catalyseur des luttes démocratiques en Algérie. D’ailleurs, même durant les marches du mouvement populaire enclenché, à l’échelle nationale, depuis le 22 février dernier, pour le départ du système, le portrait du rebelle est toujours fièrement exhibé par les manifestants.

Cela dit, 21 ans après son assassinat, Matoub reste l’un des symboles incontournables pour les actions du combat démocratique qu’avait mené le défunt jusqu’à son assassinat par les forces du mal, un certain 25 juin 1998, à Tala Bounane, sur la route de sa commune natale, Beni Doula, dans la wilaya de Tizi Ouzou. Hier, à deux jours de la commémoration de la mort de ce barde de la chanson engagée, des fans de l’artiste commençaient à affluer vers le village de Taourirt Moussa où la Fondation Matoub prépare les festivités du 21e anniversaire de la disparition de Lounès. «Ce qui se passe aujourd’hui en Algérie trouve son explication dans les chansons de Matoub, qui était l’un des précurseurs du mouvement démocratique. Il a chanté la liberté et la justice réclamées aujourd’hui par les millions de personnes qui investissent la rue chaque vendredi», nous confie un citoyen rencontré devant le tombeau du Rebelle.

Il est venu, dit-il, de Béjaïa, pour se recueillir à la mémoire de Lounès car, ajoute-t-il, le 25 juin il sera en déplacement à l’étranger.

Pour ce qui est des activités de l’anniversaire de l’assassinat du poète, le programme de cette journée s’article essentiellement sur une exposition permanente sur la vie et l’œuvre du défunt qui sera mise en place au siège de la Fondation Matoub. Une gerbe de fleurs sera déposée à Tala Bounane, lieu de l’assassinat de Lounès. Il sera procédé aussi à la pose de la première pierre du projet de réalisation de la stèle Matoub et celle de Amar Imache, au chef-lieu de daïra de Beni Douala. «Cette année, la commémoration de la mort de Lounès aura lieu dans plusieurs localités. Des associations ont mis sur pied des programmes d’activités dans la wilaya de Tizi Ouzou, Béjaïa, Bouira et à l’étranger, entre autres», nous a-t-on précisé au niveau de la fondation.

Enfin, Taourirt Moussa, village du Rebelle, s’apprête à accueillir, demain, les milliers de personnes qui viennent, comme chaque année, se recueillir à la mémoire de Lounès Matoub. 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!