115 entreprises de Tahkout, Haddad et Kouninef sous la loupe | El Watan
toggle menu
jeudi, 19 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan19092019





115 entreprises de Tahkout, Haddad et Kouninef sous la loupe

26 avril 2019 à 10 h 20 min

Un total de 115 groupes, sociétés (SPA/Sarl) et entreprises (Eurl) appartenant à Ali Haddad, Kouninef et Mahieddine Tahkout ont été passées au peigne fin par les enquêteurs de la Gendarmerie nationale de Bab J’did (Alger).

Pour vérifier le nombre de marchés réalisés, réglés et fiscalisés, sinon le contraire, cette liste – dont El Watan détient une copie – a été transmise à tous les ministères du gouvernement avec lesquels ces entreprises ont eu des contrats, avons-nous appris de sources proches de l’enquête. «Lors de la vérification approfondie des activités de ces entreprises, il s’est avéré que plusieurs marchés ont été octroyés aux seuls mis en cause au niveau des mêmes administrations sans être réalisés par les bénéficiaires.

Ces derniers ont eu souvent recours à la sous-traitance. Il y a aussi des contrats dont l’attribution est non conforme au code des marchés.

D’autres ont été octroyés, réceptionnés et réglés sans être achevés totalement. Il y en a enfin qui n’ont même pas été entamés tandis qu’une partie connait des anomalies remarquables dans leur réalisation», expliquent nos sources, sans préciser le détail, notamment les affaires qui font l’objet de dénonciations. Force est de relever qu’aucune entreprise relevant du groupe Cevital ne figure sur cette liste.

Par ailleurs, dans ce document, l’on cite Numidia TV de Tahkout dont le siège est à Genève (Suisse). Bizarrement, l’adresse de cette dernière est la même que la chaîne Amel TV de Hichem Aboud. Mieux, le dénominateur commun est le fondé de pouvoir, un certain Steven Luiz Devis.

D’autres groupes sont des associations entre Haddad, Kouninef et des groupes étrangers, à l’image d’Arab Contracting, spécialisé dans la construction des grands projets.

L’incarcération jeudi dernier du colonel Mourad Zaghdoudi, premier responsable de la brigade de recherche de Bab J’did, à laquelle a été confiée l’enquête sur les oligarques présumés est directement liée à cette affaire. «La justice militaire lui reproche de graves irrégularités dans l’exécution des étapes de l’enquête au terme de laquelle plusieurs hommes d’affaires ont été ciblés», confirment nos sources.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!