toggle menu
vendredi, 20 juillet, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018
  • Alliance Assurances

La république de substitution

11 juillet 2018 à 1 h 32 min

La fonction présidentielle algérienne est en train de s’exercer d’une manière inédite – et étrange – qu’aucun manuel de science politique n’a prévue : à travers deux instruments, le fauteuil roulant et le portrait.

On a beaucoup épilogué sur le premier objet qui transporte le président Bouteflika, terrassé par un AVC depuis de longues années. Il indique la non-disponibilité de celui-ci à exercer convenablement sa mission, déléguée, rapporte-t-on, à son entourage qui l’exerce à son profit mais ne l’assume pas ouvertement, ce qui suscite de profonds remous dans le pays, notamment de l’opposition politique qui crie à l’usurpation et à la perversion constitutionnelle.

Puis est apparu le second artifice, un portrait géant surgissant soudainement dans les cérémonies officielles et semi-officielles, porté solennellement par des officiels, en uniforme ou pas, toujours en tête de défilé, sous des airs de musique militaire ou traditionnelle. Un portrait exposé aussi au-devant d’une scène de rassemblement, de meeting ou de séminaire, bien mis en évidence devant les regards d’une assistance ébahie par l’immense main levée du président de la République en exercice, son sourire le plus avenant, son beau costume-cravate et, bien sûr, son regard fixé vers l’avenir le plus lointain. Une icône datant d’une dizaine d’années.

Par cet artifice, Bouteflika s’invite ainsi dans l’Algérie profonde, lui «épargnant» plusieurs visions, celles de la machine qui le transporte poussée par des bras d’homme, son physique diminué et de l’immense tristesse que dégage son visage, terrassé par la maladie à la force de l’âge, avant même qu’il ait «épuisé toutes ses ambitions».

Et c’est précisément pour contourner cette malédiction qu’on a imaginé cette sorte de «république de substitution» par les objets. Il s’agit de faire admettre à une population déboussolée que leur pays est bel et bien gouverné par le chef de l’Etat qu’ils ont élu il y a 18 années, que ce dernier n’a pas changé, ni physiquement ni moralement et qu’il est toujours destiné à «semer bonheur et prospérité».

L’Algérie a donc toujours besoin de lui, «il faut qu’il achève sa mission», nouveau mot d’ordre d’aujourd’hui des officiels et para officiels qui n’osent pas encore nommer le cinquième mandat mais qui, dès la rentrée politique de septembre, en rangs serrés le clameront haut et fort en brandissant en tout lieu et à tout moment des portraits géants dont ceux d’aujourd’hui paraîtront bien dérisoires.

De grands patrons de l’économie privée se bousculeront au portillon pour en assurer les financements. Il y a aura toujours beaucoup de citoyens pour croire à tout cela. Au portrait ont déjà été offerts de nombreuses distinctions et médailles, y compris un… cheval.

Comment ce tour de passe-passe a-t-il pu passer au sein de la population, au point, pour beaucoup de gens, de fermer les yeux sur leurs convictions religieuses de rejet de l’idolâtrie de toute représentation humaine ? Il faut dire que chez d’aucuns, les calculs terrestres sont bien plus «élevés», comme se placer dans le bon «camp politique» pour que, le moment venu, la récompense soit au rendez-vous.

Et c’est en rangs serrés que tout ce beau monde va aller pour le «cinquième mandat», des citoyens toutes catégories sociales confondues, de tous âges et des deux sexes, aux côtés de l’ administration et des grandes institutions de la République.

A leurs côtés, un pan entier de la société civile : les partis politiques et les associations qui ont fait le choix de graviter autour de la galaxie présidentielle. Dès septembre, l’embuscade ne sera plus permise, il faudra se dévoiler au grand jour. Les places promises ou espérées, aussi généreuses et nombreuses soient-elles, ne seront pas illimitées…

Lire aussi

loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!