Le coronavirus et nous | El Watan
toggle menu
lundi, 13 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan13072020




Le coronavirus et nous

26 mars 2020 à 9 h 05 min

Le coronavirus occupe la place centrale dans les médias du monde entier. Journaux, télévisions, radios, sites électroniques, réseaux sociaux, enfin tous les moyens de communication sont mis à contribution pour informer les populations, leur expliquer la gravité de la pandémie et leur prodiguer les conseils nécessaires pour éviter les risques de contamination qui peuvent s’avérer fatales.

Le virus appelé Covid-19 donne du travail aux scientifiques et aux laboratoires de recherches qui s’activent pour trouver le vaccin correspondant qui sauvera l’humanité. Il inspire aussi, au passage, les plumes les plus alertes pour le faire découvrir autrement. Deux textes intéressants à ce sujet ont atterri dans ma boîte avec mention «faire  partager».

L’un, écrit par un journaliste tchadien sous le pseudo de Moustapha D., en référence à notre légende footballistique Moumouss, nous parle de ce petit machin qui a ébranlé le monde, l’autre signé par un auteur algérien , Nadir El Garrab, imagine un message de l’Univers adressé à l’humain. J’ai pensé que ces deux articles, qui se détachent par leur singularité et leur perspicacité surtout, méritent d’être portés à la connaissance des fidèles de cette chronique en leur souhaitant bonne lecture.

 

UN PETIT MACHIN qui bouleverse

la planète

Un petit machin microscopique appelé coronavirus bouleverse la planète. Quelque chose d’invisible est venu pour faire sa loi. Il remet tout en question et chamboule l’ordre établi. Tout se remet en place, autrement, différemment.

Ce que les grandes puissances occidentales n’ont pu obtenir en Syrie, en Libye, au Yémen,… ce petit machin l’a obtenu (cessez-le-feu, trêve…).

Ce que l’armée algérienne n’a pu obtenir, ce petit machin l’a obtenu (le hirak s’est momentanément arrêté).
Ce que les opposants politiques n’ont pu obtenir, ce petit machin l’a obtenu (report des échéances électorales…).
Ce que les entreprises n’ont pu obtenir, ce petit machin l’a obtenu (remise d’impôts, exonérations, crédits à taux zéro, fonds d’investissement, baisse des cours des matières premières stratégiques. ..).

Ce que les gilets jaunes et les syndicats  n’ont pu obtenir, ce petit machin l’a obtenu ( baisse de prix à la pompe, protection sociale renforcée…).

Soudain, on observe dans le monde occidental, le carburant a baissé, la pollution a baissé, les gens ont commencé à avoir du temps, tellement de temps qu’ils ne savent même pas quoi en faire. Les parents apprennent à connaître leurs enfants, les enfants apprennent à rester en famille, le travail n’est plus une priorité, les voyages et les loisirs ne sont plus la norme d’une vie réussie.
Soudain, en silence, nous nous retournons en nous-mêmes et comprenons la valeur des mots solidarité et vulnérabilité.

Soudain, nous réalisons que nous sommes tous embarqués dans le même bateau, riches et pauvres. Nous réalisons que nous avions dévalisé ensemble les étagères des magasins et constatons ensemble que les hôpitaux sont pleins et que l’argent n’a  aucune importance. Que nous avons tous la même identité humaine face au coronavirus.

Nous réalisons que dans les garages, les voitures haut de gamme sont arrêtées juste parce que personne ne peut sortir.
Quelques jours seulement ont suffi à l’univers pour établir l’égalité sociale qui était impossible à imaginer.

La peur a envahi tout le monde. Elle a changé de camp. Elle a quitté les pauvres pour aller habiter les riches et les puissants. Elle leur a rappelé leur humanité et leur a révélé leur humanisme.

Puisse cela servir à réaliser la vulnérabilité des êtres humains qui cherchent à aller habiter sur la planète mars et qui se croient forts pour cloner des êtres humains pour espérer vivre éternellement.
Puisse cela servir à réaliser la limite de l’intelligence humaine face à la force du ciel.

Il a suffi de quelques jours pour que la certitude devienne incertitude, que la force devienne faiblesse, que le pouvoir devienne solidarité et concertation.

Il a suffi de quelques jours pour que l’Afrique devienne un continent sûr. Que le songe devienne mensonge.
Il a suffi de quelques jours pour que l’humanité prenne conscience qu’elle n’est que souffle et poussière.
Qui sommes-nous ? Que valons-nous ? Que pouvons-nous face à ce coronavirus ?

Rendons-nous à l’évidence en attendant la providence.

Interrogeons notre «humanité» dans cette «mondialité» à l’épreuve du coronavirus.
Restons chez nous et méditons sur cette pandémie.
Aimons-nous vivants !

Message de l’univers à l’Humanité

«Tu as subi ces dernières décennies des catastrophes graves et inédites : la fonte des grands glaciers, la montée du niveau de la mer, des ouragans et des tempêtes d’une violence inouï, l’augmentation sensible des températures. Malgré ces messages tu as continué à détruire la nature. Sache que si tu disparais la nature ne se portera que mieux, par contre si la nature est détruite ton espèce s’éteindra dans l’espace d’une décennie. Tu as fait de la croissance un objectif de vie, la croissance n’est pas une solution, la croissance c’est le problème.

Car on ne peut pas avoir une croissance infinie dans un monde aux ressources finies. Face à ton arrogance, ton entêtement et ta folie, je t’adresse un ultime avertissement : il s’agit d’un petit être invisible à l’œil nu, qui se déplace à la vitesse de la lumière et qui frappe comme l’éclair.

Il s’attaque au souffle de l’Homme pour l’obliger à ralentir sa folle course, et peut être fatal. Je lui ai donné la forme d’une couronne pour que vous sachiez qu’il est le messager du pouvoir suprême. Je lui ai demandé de frapper durement d’abord le pays le plus pollueur. Et dans un second temps, je lui ai demandé de s’attaquer en priorité aux pays en fonction de leurs degrés de pollution. Je l’ai programmé pour être clément vis-à-vis de la jeunesse, car la jeunesse est aujourd’hui mon seul espoir pour sauver la Terre.

J’ai déjà commencé à insuffler dans l’âme de la jeunesse l’amour de l’écologie et de la nature. J’ai fait en sorte que cette jeunesse s’oppose et manifeste contre la folie meurtrière des adultes, et ils font du bon travail. Sache Humain, que ce petit être invisible est invincible. Ni tes tanks, ni tes avions, ni tes fusées, ni tes missiles, ni tes bombes, ni tes sous-marins, ni tes bateaux de guerre, ni tes drones, ne peuvent venir à bout de cette nano cellule. Seul le créateur de l’invisible peut l’arrêter. Oui, l’ennemi de demain sera invisible, et tu découvriras alors que ton arsenal de guerre est devenu obsolète et caduc.

Et tu utiliseras alors tes budgets faramineux militaires en faveur de la santé et du bien-être de l’Humanité. Abandonne ton arrogance, ta violence et ton égoïsme, et cultive l’humilité la paix et la solidarité. Que chaque humain devienne le changement que je veux dans le monde. Dès lors la pluie arrosera, la terre fleurira et la joie régnera.

Sévère dans mes châtiments, je peux l’être ; clément dans ma miséricorde, je demeure.»



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!