Société : Le diabète et le ramadhan en débat | El Watan
toggle menu
lundi, 20 mai, 2019
  • thumbnail of 20190520

Société : Le diabète et le ramadhan en débat

23 juin 2014 à 10 h 00 min

Sous le thème «diabète et ramadan» l’association El Amel d’aide aux diabétiques a organisé, samedi dernier, au niveau de la salle de conférence de l’EPG, une journée de sensibilisation. L’objectif de cette rencontre à laquelle ont pris par les médecins et les imams était de mettre en garde les diabétiques des risques qu’ils encourent  en observant le jeûne.

Pour sa part, l’imam, s’appuyant sur des versets coraniques et des hadiths du prophète, a clairement expliqué que le coran exempte les personnes malades si la pratique du jeune est susceptible de nuire à leur état de santé. Les praticiens de la santé s’accordent  à  dire que le jeûne est strictement contre-indiqué pour les diabétiques, notamment ceux traités à l’insuline.

Les diabétiques insulino-dépendants, en observant le jeune s’exposent à des risques d’hypoglycémie ou d’hyperglycémie, de complications redoutables qui peuvent même entrainer la mort. Toutefois, malgré la tolérance de la religion et leur avis médical, un grand nombre de diabétiques va s’obstiner à jeuner.

Ce médecin leur recommande de veiller à fractionner leur repas en deux prises avec un intervalle de deux à trois heures,  l’hydratation doit être suffisante et la surveillance glycémique doit être  régulière. En cas de malaise, même survenu à quelques minutes du Ftour, le conférencier recommande de rompre le jeûne immédiatement.
 

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!