toggle menu
mercredi, 19 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190619
  • Pub Alliance Assurance

Aïn El Hammam : Les routes dégradées

14 septembre 2017 à 12 h 00 min

De Aïn El Hammam à Iferhounene, en passant par Ath Bouyoucef, les eaux de pluie se sont accumulées en certains endroits que les véhicules ne traversent qu’avec précaution, de peur de noyer leur moteur. A vitesse réduite, ils sont contraints de se déporter dangereusement, au risque d’emboutir les voitures arrivant en sens inverse. Les fossés, qui auraient pu permettre à l’eau de s’écouler, sont encombrés de matériaux de construction par des particuliers et même des entreprises, qui les utilisent comme aire de stockage.  «C’est le même problème chaque année», nous dit un citoyen d’Ath Bouyoucef, qui essaie de canaliser ces trombes d’eau qui ravinent son champ. «Des constructions ont été érigées sur les anciens ouvrages sans qu’on en crée d’autres ou que les responsables préservent ceux qui existent déjà», ajoute-t-il, en  colère. Toute l’eau qui dévale de la pente se dirige vers sa propriété. La question de l’évacuation des eaux pluviales en ville ou en campagne se pose avec acuité au niveau des communes de haute montagne.

Des citoyens ont obstrué les caniveaux et les ouvrages  pour éviter que l’eau ne se déverse dans leurs champs. Parfois, ce sont des constructions entières qui ont été érigées sur ces avaloirs. Ce qui explique que par temps pluvieux ou lors de la fonte des neiges, les routes sont submergées de torrents d’eau qui dévalent la pente et se gonflent au fur et à mesure de leur avancée vers le bas de la vallée.

Dès le retour du beau temps, on s’aperçoit alors que l’asphalte posé peu de temps auparavant est parsemé de nids- de-poule, alors que des affaissements apparaissent sur les accotements. 
 

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!