Aïn El Hammam : Les fruits et légumes toujours chers | El Watan
toggle menu
vendredi, 07 août, 2020
  • thumbnail of elwatan06082020




Aïn El Hammam : Les fruits et légumes toujours chers

13 septembre 2011 à 1 h 00 min

Amorcée dès le début de l’été, la flambée des prix des légumes qui a laminé les portefeuilles, durant le mois de carême, poursuit son inexorable ascension.Le marché hebdomadaire de la ville, véritable baromètre, devient difficilement «accessible». Hormis l’aubergine à 50 Da le kilo, le reste des légumes tels les poivrons ou la tomate de bas de gamme, dépasse les quatre vingt dinars (80 DA). Même s’il n’est pas considéré comme aliment de base, le choux fleur ne descend pas des cent dinars (100 DA) pendant que les haricots font le yoyo entre 80 et 120 dinars.

Plus chères que durant le Ramadhan, la carotte et la courgette ont atteint les 80 DA.Quant aux fruits de qualité, ils deviennent tout simplement inaccessibles aux petites bourses. La banane à 140 DA, la pomme à 180 DA en passant par le raisin à 160 DA renvoient les pauvres vers les étals des fruits locaux, bon marché. On sent que la précarité gagne de plus en plus de ménages.
Ainsi de nouvelles habitudes prennent forme. «De plus en plus de clients limitent leurs achats à quelques poivrons et tomates ou  deux (2) pommes (juste pour un malade). Ceux qui s’approvisionnent à coup de kilos se raréfient», nous dit un marchand qui semble regretter de voir une telle situation.                      
 



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!