toggle menu
lundi, 18 mars, 2019
  • thumbnail of 20190318 (1)

La rumeur est-elle un concurrent dans les affaires ?

03 juillet 2006 à 11 h 25 min

L’histoire de la rumeur est peuplée d’exemples de ce type. On se souvient de cette rumeur dans les années quatre-vingts qui a ravagé aux Etats-Unis la société Procter & Gamble (P&G) en l’associant à la sorcellerie et au satanisme. La diffusion de ces informations à une large échelle dans le public a obligé les dirigeants de la multinationale américaine à retirer le logo de la société supposé être le symbole du culte du démon. Mc Donald’s entre autres a aussi subi les affres des rumeurs hostiles puisqu’il a été soupçonné d’utiliser des vers pour accroître les protéines dans ses fameux hamburgers. Les pertes occasionnées ont été conséquentes dans les endroits où ces rumeurs circulaient.
Plus près de nous, la rumeur qui circule en ce moment sur le retrait de Mittal Steel du complexe d’El Hadjar suite à sa fusion avec le géant de la sidérurgie Arcelor, au-delà de son caractère infondé et du but poursuivi par l’ex patron d’Arcelor inquiète quelque peu les travailleurs de l’usine et peut se traduire par des spéculations et des perturbations du marché.
Le phénomène de la rumeur est encore plus accentué lorsqu’il vise les institutions financières telles que les activités bancaires ou boursières. Les ruées sur les guichets bancaires pour retirer les fonds déposés mêmes si elles n’ont plus cours aujourd’hui en raison de l’existence de l’assurance dépôts, c’est à dire les caisses de garantie de dépôts, ont souvent été provoquées par la rumeur qui crée la panique et donne lieu à de longues chaînes devant les banques.
Pour contrer les rumeurs qui peuvent être de toutes sortes et dont le contenu varie d’une situation à une autre en fonction de l’objectif ciblé et du résultat qu’on cherche à atteindre à travers la diffusion dans le public d’informations tendancieuses, les entreprises doivent non seulement se consacrer à leurs activités en multipliant les plans de communication sur leurs stratégies, sur l’introduction ou la modification de produits et services mais aussi se préparer à faire face à des campagnes de désinformation propageant des rumeurs non vérifiées.
Pour les dirigeants des institutions qu’elles soient entreprise, banque ou administration publique, le phénomène de la rumeur à travers les dégâts qu’il peut causer à l’entité notamment en ternissant son image et sa réputation auprès du public voire des autorités, représente un concurrent de taille sur le marché de l’information. Elle peut exacerber les malentendus et craintes, créer un climat de démotivation du personnel, favoriser la perte d’une clientèle et forcément un effet dévastateur sur les profits. Une réponse rapide et efficace aux rumeurs peut les rendre improductives et maintenir la confiance du public et du marché. Seulement voilà, il arrive que la rumeur ne soit pas toujours infondée et contient quelque part une dose de vérité, minime soit elle. En effet, elle peut prendre sa source sur des faits réels qui se consomment au moment ou elle est diffusée sans qu’elle ne fasse l’objet d’une quelconque attention de la part des dirigeants ou des autorités et les faire réagir afin de stopper les dégâts à temps ou corriger les dérapages. Lorsque la situation s’envenime, il n’est plus alors possible de contrôler tant soit peu le cours des événements qui se succèdent et s’accumulent jusqu’à devenir menaçant pour la sécurité publique.
Cela débouche sur une crise dont sa gestion s’impose mais souvent avec des moyens radicaux et forcément impopulaires parce que pendant qu’il était encore temps on n’a pas voulu ou on n’a pas su contenir la malveillance. L’exemple édifiant à ce sujet, est celui de la BCCI (Bank of Credit and Commerce International) qui, quinze ans après sa débâcle, n’a pas encore livrée tous ses secrets en raison de la complexité des montages et des mécanismes mis en œuvre par les dirigeants de cette banque qui s’est spécialisée dans le blanchiment de l’argent sale. Ceci ne signifie pas que ‘il faille surveiller et vérifier toutes les rumeurs nocives qui sont colportées ici et là mais tout simplement prendre la pleine mesure de chaque information diffusée et réagir en consé-
quence.

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!