Tir cherche tireur | El Watan
toggle menu
lundi, 25 mars, 2019
  • thumbnail of elwatan20190325

Tir cherche tireur

07 mars 2011 à 1 h 00 min

Pourtant, l’engouement pour le tir, dans sa nature, est une activité innée chez l’enfant, en témoignent les activités pratiquées traditionnellement  pour se distraire : jeux de flèches, tire boulettes, jeux de pistolets, la fronde… Cette passion pour le tir, particulièrement prononcée pendant l’enfance, s’estompe malheureusement avec l’âge si le jeune tireur ne trouve pas un cadre organisé pour démontrer son talent.Pour pallier cette situation, la Fédération algérienne du tir sportif (FAT) organise périodiquement des campagnes de vulgarisation pour attirer davantage de licenciés, sans distinction d’âge et de sexe, vers la pratique du tir sportif. Des groupes de quarante personnes au maximum : cadres d’entreprises, journalistes de la presse sportive, écoliers… viennent passer la journée au stand de Chenoua à Tipaza dans un cadre agréable et une ambiance très conviviale.

Une des femmes participant au premier tournoi de tir sportif destiné aux journalistes de la presse sportive a réalisé, contre toute attente, de bons résultats qui lui ont value les encouragements de la FATS qui a essayé de la convaincre de rejoindre la famille du tir sportif. Le stand de Chenoua, une infrastructure aux normes internationales, aménagée à l’occasion du championnat d’Afrique de tir sportif d’Alger (mars 2010), offre toutes les commodités nécessaires et se hisse désormais au rang d’infrastructures d’envergure internationale.
La Fédération algérienne de tir sportif, qui a fixé comme objectif  l’organisation dans deux ans d’un championnat du monde de tir, déplore tout de même le manque enregistré dans le domaine des infrastructures, bien que le stand de tir de Chenoua représente un cadre agréable où tous les moyens sont réunis pour abriter une compétition internationale.

Le tir pratiqué sur des installations adaptées, c’est avant tout un sport qui demande de la technique, du calme et de la concentration. «Ce qui m’a séduit dans cette activité sportive, c’est son originalité car c’est une discipline qui se pratique en plein air», explique Ferrat,  international algérien dans la spécialité du skeet et un des membres de la grande famille Ferrat, passionnée du tir sportif de père en fils. «Cette discipline repose particulièrement sur le calme et la concentration, valeurs à l’opposé de la violence. Il est remarqué que les athlètes de haut niveau pratiquant le tir sportif sont des gens calmes et réfléchis», a-t-il  précisé.

Le tir sportif englobe beaucoup de spécialités, engrangeant pas moins de 15 médailles olympiques toutes épreuves confondues. Le tir aux plateaux (trap, double trap et skeet), tir à air comprimé (pistolet, carabine), tir aux armes rayées ou tir à l’arc, sont autant de spécialités des différentes compétitions organisées par la Fédération algérienne de tir sportif (FATS).
Avec un pistolet, une carabine à canon rayé, un fusil à canon lisse où une arbalète, sur cible fixe ou sur cible mobile, debout, couché ou à genou, les distances de tir sportif varient de 10 à 300 m. L’Algérie participera au cours de l’année 2011 à plusieurs compétitions internationales dont les championnats d’Afrique du tir aux plateaux en mai au Maroc et le tir à 25 et 50 m en Afrique du Sud en septembre.

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!