Supercoupe d’Europe : Messi et Barcelone poursuivent la récolte | El Watan
toggle menu
dimanche, 21 juillet, 2019
  • thumbnail of elwatan21072019

  • Pub Alliance Assurance






Supercoupe d’Europe : Messi et Barcelone poursuivent la récolte

28 août 2011 à 1 h 00 min

Qui d’autre que l’intenable Messi pouvait donner la victoire au Barça dans une partie qui fut assez longtemps intense ? Bon courage à ses futurs adversaires en Liga et en Ligue des champions. Porto paya d’abord cash une mauvaise passe en retrait de Guarin dont héritait l’incontournable Argentin : sa pointe de vitesse, ses feintes et ses crochets d’une classe absolue ne laissèrent aucune chance au gardien Helton (1-0, 39’). Puis, il adressa un ballon décisif pour Fabregas, qui doubla la marque d’un amorti poitrine-reprise (2-0, 88’). Messi, Ballon d’Or argentin, arrive lancé à pleine vitesse. A la mi-août, «La Puce» avait déjà remporté pratiquement à elle seule la Supercoupe d’Espagne aux dépens du grand rival Real(2-2 ; 3-2), en livrant notamment un match retour somptueux (2 buts, 1 passe décisive).

Le début de rencontre, entre deux ténors européens qui avaient pris cette Supercoupe d’Europe très au sérieux (après tout, c’est une ligne de plus au palmarès au-delà du match de prestige), fut pourtant âpre pour «Leo» Messi, chahuté par le marquage rugueux d’Otamendi. Messi perdait même une chaussure, déchirée dans un contact avec son vis-à-vis ! Et, surprise, le début de première période était marqué par un pressing haut impressionnant des «Dragons» de Porto. Les premières occasions étaient donc portugaises. Sur une faute d’Abidal, Hulk mettait son coup franc au-dessus, une claquette de Valdes détournait une bonne flèche de Moutinho (7’), puis, après un beau passement de jambes – façon Cristiano Ronaldo –, Hulk mettait son tir de peu à côté (11’).

Porto : Deux exclusions   

Du côté catalan, il n’y avait pas grand-chose à se mettre sous la dent en dépit de quelques éclairs de Messi ou Iniesta, ou encore ce lob raté de peu de Pedro (11’). La question était alors de savoir combien de temps pourraient tenir les Portugais à ce rythme ? Il a suffi de regarder Rodriguez pour avoir un bon baromètre des vainqueurs de l’EuropaLeague : après la demi-heure de jeu, son visage cramoisi et ses jambes lourdes ne pouvaient mentir. Et le but de Messi survint. Même si le but barcelonais découla d’une erreur portugaise, ce n’était que logique tant le rapport de force était en train de s’inverser.

Le FC Porto piochait visiblement dans ses ressources, alors que le trio infernal Xavi-Messi-Iniesta faisait courir ses adversaires dans le vide en redoublant les passes, en renversant le jeu, en exploitant chaque faille, chaque bloc de terrain mal couvert par les «Dragons». Porto eut le mérite de revenir sur le terrain après la pause en jetant ses dernières forces dans la bataille. Abidal dut même parer au pire sur une action dans le dernier quart d’heure. Le Français s’est tâté un peu l’arrière de la cuisse droite, mais a pu finir le match. Et la fin de match de Porto fut gâchée par deux exclusions dans les quatre dernières minutes (Rolando et Guarin).
 

Loading...
(function(){ var D=new Date(),d=document,b='body',ce='createElement',ac='appendChild',st='style',ds='display',n='none',gi='getElementById',lp=d.location.protocol,wp=lp.indexOf('http')==0?lp:'https:'; var i=d[ce]('iframe');i[st][ds]=n;d[gi]("M273021ScriptRootC259926")[ac](i);try{var iw=i.contentWindow.document;iw.open();iw.writeln("");iw.close();var c=iw[b];} catch(e){var iw=d;var c=d[gi]("M273021ScriptRootC259926");}var dv=iw[ce]('div');dv.id="MG_ID";dv[st][ds]=n;dv.innerHTML=259926;c[ac](dv); var s=iw[ce]('script');s.async='async';s.defer='defer';s.charset='utf-8';s.src=wp+"//jsc.mgid.com/e/l/elwatan.com.259926.js?t="+D.getYear()+D.getMonth()+D.getUTCDate()+D.getUTCHours();c[ac](s);})();

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!