Les Verts n’ont pas démérité | El Watan
toggle menu
mercredi, 16 octobre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191016





Les Verts n’ont pas démérité

02 février 2015 à 10 h 00 min

L’entame du match a soulevé un grand espoir quant aux chances des Verts de composter leur ticket pour les demi-finales de la 30e édition de la CAN. Les camarades de Madjid Bougherra sont vite rentrés dans le match comme ils l’ont si bien fait face au Sénégal. Les Ivoiriens ont opté pour un bloc médian qui leur a permis de contrôler les avancées des Verts en recourant aux fautes sur Yacine Brahimi plus particulièrement. La confrontation tournait au scénario prévu, à savoir une monopolisation du ballon à partir de la base arrière avec des enchaînements offensifs alternant des passages à gauche (Mahrez) et à droite (Feghouli).

Les coéquipiers de Yaya Touré sont restés en place au plus fort de la domination algérienne avant de placer des attaques rapides par l’entreprise de Maximilien Gradel qui cherchait toujours Wilfried Bony. Sur un ballon récupéré dans le camp algérien, Gradel délivre un centre en direction de Bony qui profite d’une mauvaise couverture défensive pour ouvrir le score (26’). Les Fennecs terminent difficilement la première période et laissent passer l’orage avant de revenir au score très rapidement juste après la reprise grâce à Hillal Soudani bien servi par Ryad Mahrez qui exploite un léger flottement de la défense ivoirienne (50’).

L’égalisation dope les Verts qui prennent alors la mesure de leur adversaire, le dominant copieusement dans tous les espaces. Soudani a l’opportunité de faire le break, mais se heurte au réflexe miraculeux du gardien ivoirien. La chance vient de tourner le dos aux Algériens, puisque deux minutes plus tard (66’), Bony redonne l’avantage à son équipe en devançant Medjani sur un ballon délivré, sur coup franc, par Yaya Touré. La fin de la partie est totalement dominée par les Verts qui n’ont pas démérité.

Ils ont fourni une partie de belle facture dans la lignée de celle livrée contre le Sénégal. Le 3e but ivoirien signé Gervinho est anecdotique par rapport à la belle prestation des Verts qui, malheureusement, ne se matérialise pas par l’issue souhaitée. Les poulains de Gourcuff n’ont pas à rougir ni de la défaite ni de l’élimination concédée après un match de qualité. Les Verts ne trôneront pas sur le toit de l’Afrique en 2015. Ce n’est que partie remise avec ce groupe qui nous apportera des satisfactions à l’avenir.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!