Les responsables sont-ils prêts à changer ? | El Watan
toggle menu
dimanche, 21 avril, 2019
  • thumbnail of elwatan20190421

Les responsables sont-ils prêts à changer ?

15 juin 2017 à 12 h 00 min

A chaque changement de configuration ou de direction de structure ou d’institution, les nouveaux débarqués ou «intronisés» prônent et clament sur tous les toits un seul leitmotiv : le changement. Seulement voilà, la question qui taraude l’esprit des observateurs et revient avec récurrence : les nouveaux responsables sont-ils eux-mêmes prêts et disposés au changement ? Ou bien, à chaque «halte», c’est la citation du curé qui sera exprimée : «Faites ce que je dis et non pas ce que je fais» ? Car, à partir du moment où les acteurs seront — à un élément près — ceux que l’on connaît, idem pour les terrains, dirigeants de clubs, les gestionnaires des différentes compétitions, les intervenants «choisis» sur la prestation arbitrale même en nombre réduit, voire le même environnement, que faut-il attendre comme changement palpable ? Comment agir pour changer «positivement» les esprits et les mentalités ? Les responsables du secteur de l’arbitrage — segment et garant prépondérant pour la régularité et la loyauté de la compétition —  vont-ils s’écarter définitivement des pratiques qui ont causé des précédents et entraîné plusieurs maladies incurables enracinées dans le subconscient de la famille du football devenues habituelles que sont le régionalisme, le favoritisme, l’interventionnisme, le clientélisme, le conformisme, le dirigisme, le caporalisme, le théâtralisme, etc. ? Ensuite, y a-t-il eu des enquêtes approfondies diligentées par qui de droit dans un passé récent pour vérifier la véracité des «déballages» qui fusaient de partout à visage découvert pour espérer un changement positif avec des signes avant-coureurs dans l’attitude des responsables et autres simples acteurs ? Pourtant, ce ne sont pas les dénonciations des scandales perpétrés à répétition et relatés avec la nature des «forfaits», délits, appuyés avec des preuves et précisions qui ont manqué.
C’est ce qui a marqué ces dernières années dans plusieurs endroits, à tous les paliers de la pyramide, où la compétition s’«organise» à leur guise et se «gère». Au contraire, ce sont plutôt les dénonciateurs qui ont été écartés de la sphère pour que la pratique entachée, malsaine et irrégulière prospère. Voilà pourquoi le climat général de la pratique footballistique demeure chroniquement délétère.

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!