Travaux d’hydraulique : Les grands transferts vont bientôt démarrer !!! | El Watan
toggle menu
mercredi, 19 janvier, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021



Travaux d’hydraulique : Les grands transferts vont bientôt démarrer !!!

24 septembre 2008 à 21 h 42 min

L’opération d’ouverture de plis des soumissions, suite à l’avis d’appel d’offres national et international, vient d’être clôturé et le projet de construction des deux barrages a été confié à l’entreprise chinoise CWO qui va entamer les travaux prochainement. L’entreprise turque Maba, de son côté, a été désignée pour garantir le transfert d’eau vers l’Est de Sétif à partir du barrage d’Erraguene (Jijel) vers Draâ Eddis, à proximité d’El Eulma, sur 60 km ; et avec 5 stations, en ce qui concerne le transfert Ouest, le projet a été confié à l’entreprise nationale Cosider. Ces grands transferts qui vont consommer près de 1 milliard de dollars US (selon une déclaration du wali) consistent en des opérations d’adduction d’eau à partir des barrages d’Erraguene (wilaya de Jijel) et d’Ighil Emda (wilaya de Béjaïa) vers Drâa Eddis, à proximité d’El Eulma et à Mahouane entre la commune d’Aïn Abbessa et le chef-lieu de wilaya. Une quantité annuelle globale de 313 millions m3 sera ainsi transférée à partir des deux barrages, ce qui va permettre l’alimentation en eau potable d’une population totale évaluée à 1,7 million d’habitants et l’extension de l’irrigation à grande échelle sur une superficie de 36 000 ha.

Le transfert Est, à partir du barrage d’Erraguene vers celui projeté à Drâa Eddis, permettra, de renforcer l’AEP de neuf agglomérations (Beni Aziz, Djemila, Maâouia, El Eulma, Baïda Bordj, Bir Haddada, Beni Fouda, Tachouda et Ain Sebt) totalisant une population de 920 000 habitants et favorisera aussi l’irrigation des plaines d’El Eulma sur une étendue de 20 000 ha. Le second transfert, du barrage d’Ighil Emda vers l’Ouest, permettra, au moyen d’un volume de 122 millions m3/an, le renforcement de l’AEP de 10 agglomérations (Sétif centre, Ain Lekbira, Aïn Abbassa, Ain Arnet, Ouriçia, Mezloug, Guejel, Guellel et Ain Oulmane) pour une population de plus de 70 000 âmes, ainsi que l’irrigation des hautes plaines sétifiennes sur une superficie de plus de 16 000 ha. Notre interlocuteur a ajouté que des impacts économiques sensibles seront garantis par ce transfert, notamment dans l’amélioration des revenus des agriculteurs grâce à la multiplication par cinq de la production agricole, la création de petits commerces et industries pour la commercialisation, le stockage et la transformation des produits de la terre et la création de près de 100 000 emplois agricoles.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!