Commune de Serdj El Ghoul : Un coin oublié | El Watan
toggle menu
mercredi, 16 octobre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191016





Commune de Serdj El Ghoul : Un coin oublié

22 juin 2008 à 17 h 55 min

Les jeunes de Serdj El Ghoul n’espèrent plus en l’avenir dans cette localité, surtout après la visite, la semaine dernière, du ministre de la Jeunesse et des Sports, de laquelle ils attendaient beaucoup. Grande a été la déception face à l’absence de projets qui auraient pu sortir la localité de sa torpeur. Le quotidien des jeunes de Serdj El Ghoul et de la quinzaine de groupes d’habitations des alentours se caractérise par l’ennui, voire la désespérance de jour en jour ; leur seule occupation se résume aux parties de dominos et aux va-et-vient incessants entre le café et la maison. En l’absence d’autres perspectives, à savoir une maison de jeunes, une bibliothèque, ou même un tout petit terrain de proximité pour remédier à l’ennui, cette commune est une contrée déserte minée par le terrorisme et oubliée des responsables. Il existe un seul terrain de football, en terre battue, bon pour tout sauf pour la pratique de ce sport, malgré la disponibilité de capacités avérées, et de dons certains. La déperdition scolaire, accentuée par les conditions dures de la région, ouvre les portes à tous les maux sociaux, et seule la fuite vers la capitale ou d‘autres régions du pays constitue un semblant de solution. Selon certaines sources, les responsables locaux ont dernièrement pris l’initiative de créer un centre de jeunes dans des vides sanitaires récupérés à la cité des 20 logements ruraux à Serdj El Ghoul centre. L’aménagement d’une grande salle et de petits espaces de loisirs, en attendant mieux, coûtera la bagatelle de 2,6 MDA (millions) en équipements destinés aux activités scientifiques et de loisirs, ainsi que d’un espace Internet et autres activités culturelles.
Selon nos sources, le budget alloué à cette opération demeure insuffisant pour l’équipement. Les structures sportives, à elles seules, ont bénéficié d’un budget de 4 MDA dans le cadre du plan communal de développement, mais toujours selon nos sources, cette somme, destinée à l’aménagement du stade de la commune ne suffirait même pas à la réalisation d’un mur d’enceinte autour du terrain, nécessitant 70 MDA selon la fiche technique du projet. Avec l’évolution de la population de la commune, qui compte plus de 11 000 habitants, il est à espérer que les autorités daignent tourner le regard vers ce coin isolé pour que soient inscrits des projets en faveur des jeunes, comme des terrains de proximité, une salle omnisports, une maison de jeunes, et autres commodités à l’effet d’empêcher ces jeunes de sombrer dans la délinquance. La frange jeune de l’Algérie profonde est à la recherche d’une écoute, et un peu de la manne de l’Etat afin d’améliorer son quotidien.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!