L’association Boudour réclame la sauvegarde du sémaphore de Tebbana | El Watan
toggle menu
lundi, 24 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190624
  • Pub Alliance Assurance

L’association Boudour réclame la sauvegarde du sémaphore de Tebbana

26 avril 2016 à 10 h 00 min

La dernière sortie en date, la énième du genre, a été organisée, samedi dernier, pour une visite de ce lieu situé du côté de Kristel et dénommé Tebbana. Mohamed Akroum, responsable de l’association, croit savoir que cette dénomination provient de la période ottomane. Sur un fronton, on peut lire 1888 et 1889, mais, entre ces deux dates, on distingue le symbole du croissant et de l’étoile, qui renvoie à l’islam, faisant le lien avec la période ottomane.

Il s’agit peut-être là aussi comme c’est le cas de beaucoup de monuments anciens de la récupération et de la transformation, d’un édifice déjà existant. Le site en question englobe un phare, mais aussi un fortin. «Nous avons également adressé une invitation au maire de Sidi Benyebka, la commune concernée, mais aucun élu ne s’est manifesté», déplore le même cadre associatif, qui se base sur la nouvelle politique orientée vers l’écotourisme pour sensibiliser les autorités sur l’intérêt qu’il y a à réhabiliter un tel «monument» pouvant mettre en valeur toute la région de Gdyel. «Nous avons, ajoute-t-il, pris contact avec les associations d’Oran qui ont l’habitude de travailler sur le patrimoine et nous comptons sur elles pour nous épauler, même si, dans notre cas, le site n’est pas classé.»  

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!