Le dossier électronique du malade avant fin 2018 | El Watan
toggle menu
mercredi, 19 janvier, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021



Le dossier électronique du malade avant fin 2018

26 mars 2018 à 12 h 00 min

C’est dans cette optique qu’un projet d’informatisation est lancé dans les trois hôpitaux de la wilaya de Jijel, en prévision de la mise en place du dossier électronique du malade. L’opération prendra encore quelques mois, mais elle reste prévue pour prendre fin d’ici la fin de l’année en cours. «Le médecin aura à sa disposition le dossier médical électro-nique d’ici cette échéance, soit à la fin de l’année 2018», tient-on à affirmer. Cette opération intervient après la première phase de numérisation des services de radiologie, qui a rendu possible la consultation du cliché radiologique du malade par le médecin à partir de son bureau. On note également que la numérisation des services a permis d’économiser un montant qui avoisine les 5 millions de dinars dans le seul hôpital d’El Milia.

Dans cet établissement hospitalier, on estime à 3,5 millions de dinars le montant nécessaire à la mise en place du réseau informatique. En matière de médicament, dont l’approvisionnement se fait à partir de la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH), basée à Annaba pour la région est du pays, on indique que l’État prend à sa charge d’importants montants financiers pour couvrir les traitements de certaines maladies rares. A l’EPH Bachir Mentouri, ce montant est estimé à 12 milliards de centimes, sans compter l’autre facture des médicaments destinés à la couverture des besoins thérapeutiques des malades séjournant à l’hôpital.

Cette lourde facture a fait que le médicament représente à lui seul 90 % des dettes des hôpitaux, dans un contexte où on annonce cependant l’augmentation de 10 % du budget du secteur de la santé. Par ailleurs, et en dépit de la sortie de plusieurs groupes d’infirmiers, de laborantins, de manipulateurs radio de santé publique et d’aides-soignants, le déficit dans ce domaine est estimé à 872 paramédicaux dans la wilaya. En plus des infirmiers de santé publique, dont le manque se fait sentir, il y a également un déficit en laborantins et manipulateurs radio de santé publique et de sages-femmes. En matière d’équipements radiologiques, il est prévu l’installation de deux scanners dans les hôpitaux de Taher et d’El Milia en 2019.
 


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!