La société civile s’en remet au président de la République | El Watan
toggle menu
mardi, 07 décembre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



La société civile s’en remet au président de la République

02 avril 2018 à 12 h 00 min

Après avoir épuisé toutes les voies de recours, la population de la ville d’El Milia, représentée par des associations locales, a vu en la personne du président de la République son ultime rempart pour se prémunir contre les effets, qu’elle juge néfastes et polluants, de la cimenterie prévue pour être réalisée sur le site de Bellara. Ne comptant plus que sur son intervention, elle s’est adressée à lui par le biais d’une pétition, signée par des citoyens et des associations, et appuyée par un dossier qui sera remis, affirme-t-on, à la présidence de la République dès cette semaine.

Dans cet appel, il est d’abord question d’un rappel du contexte géographique de la plaine de Bellara, entourée de toutes parts de montagnes très densément peuplées.

C’est à ce titre qu’on rappelle dans cette requête que «l’implantation de plusieurs unités industrielles sur cette plaine, en plus de celles déjà existantes dans la ville, impose des critères rigoureux dans toute étude de concrétisation future de tout projet dans la zone de Bellara pour préserver les capacités écologiques de la région».

Les signataires de cet appel s’en tiennent dans leur écrit à des arguments écologiques pour défendre la cause de leur refus de ce projet, qui exposera, écrit-on, la région et les générations futures à ses effets dangereux sur la santé et l’environnement.

Bref, c’est un cri du cœur lancé au premier magistrat du pays pour qu’il intervienne afin de peser de tout son poids dans cette affaire pour «rendre le climat de stabilité et de quiétude à la population en écoutant son vœu de transférer l’usine de ciment dans un autre endroit éloigné».

Rappelons, par ailleurs, que la population s’est retrouvée dans sa mobilisation sans le soutien des élus, qui ont soigneusement évité d’émettre le moindre avis dans cette polémique qui l’oppose aux autorités, comme si cette affaire ne les concernait pas, comme l’ont si bien noté des habitants de cette ville. Dans le sillage de cette polémique, des spécialites ont noté l’inutilité de cette cimenterie pour l’économie du pays, qui sera confrontée à brève échéance à un surplus de ciment dans le marché national face à des perspectives des plus aléatoires pour l’exportation de cette surproduction.                                      


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!