toggle menu
lundi, 21 janvier, 2019
  • thumbnail of elwatan09072018

Bassem Youssef fait rager les pro-Morsi et pro-Sissi en Egypte

27 octobre 2013 à 10 h 00 min

Pour sa première émission, après quatre mois d’absence, le satiriste Bassem Youssef a de nouveau déchaîné les passions. Vendredi soir, en dépit du couvre-feu, qui commence à 19h au Caire, les cafés étaient bondés de téléspectateurs rivés devant l’émission «El   Bernameg» (Le programme), avec une seule question en tête : osera-t-il critiquer l’armée ?     Et, à l’issue de 90 minutes de show, celui qui est déjà la bête noire des Frères musulmans pour ses critiques au vitriol du président Morsi, s’est attiré de nouveaux détracteurs : les partisans du général Abdel Fattah Al Sissi, chef de la toute puissante armée qui a destitué M. Morsi le 3 juillet dernier. Revenant sur cet épisode, Bassem Youssef, qui n’a rien raté des médias locaux pendant les quatre mois d’interruption de l’été puis au Ramadhan, a épinglé à l’unanimité leurs exagérations sur le nombre de manifestants descendus dans les rues pour réclamer le départ de M. Morsi, le 30 juin, 20, 40, certains évoquent 70 millions. Il pose aussi la question qui fâche : est-ce une révolution, comme l’affirment les anti-Morsi, ou un coup d’Etat, comme le disent les pro-Morsi ?

Tournant en dérision les arguments des uns et des autres, il affirme,  faisant référence à la puissante confrérie des Frères musulmans de M. Morsi,   que «quand tu rêves du pouvoir pendant 80 ans et que tu le perds d’un coup,   c’est un coup d’Etat».    
 Mais, se mettant ensuite en scène dans la peau des militaires déposant M. Morsi, il décrit une transition tout en douceur où les soldats s’adressent au président une rose à la main: «Morsi, baby, tu n’es plus le président… Ce n’est pas de notre faute, mais de la tienne».
Evoquant ensuite les nouvelles autorités, il se moque d’un président par intérim dont personne ne semble se rappeler le nom – Adly Mansour – alors que certains multiplient les odes au général Sissi, voire les chocolats à son effigie.            
 

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!