La gestion des risques biologiques sous la loupe | El Watan
toggle menu
mardi, 25 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190625
  • Pub Alliance Assurance

La gestion des risques biologiques sous la loupe

23 mars 2016 à 10 h 00 min

Depuis 2011, le CRBt — en coopération avec le Programme américain d’engagement de biosécurité de l’Etat (BEP) et Sandia National Laboratories (SNL), dont le rôle est de développer des programmes énergétiques et environnementaux dans le monde entier à coté d’autres axes de recherche — travaille sur le projet «Biorisk Management Trainer Development».

Un projet destiné à améliorer la gestion des risques biologiques et à promouvoir la qualité des services de consultation en qualité en Algérie et partout dans le monde. Il s’agit de workshops destinés aux formateurs et chercheurs dans le domaine, où le management du risque biologique est mis en exergue à chaque cycle de formation, outre les techniques pédagogiques, pour inculquer les bons réflexes.

Pour cette sixième édition, le CRBt a convié quinze formateurs du secteur médical. Dix membres du centre et cinq des chercheurs du centre hospitalo-universitaire et de l’institut national de médecine vétérinaire. Une formation en langue anglaise qui s’est étalée sur quatre jours, du 13 au 16 mars, encadrée par Lora Grainger et Lynn Fondren du SNL-USA.

L’atelier, développé par les leaders mondiaux en management du risque biologique, a suscité l’intérêt des participants. C’est par l’approche pédagogique, c’est-à-dire des discussions de groupe et des exercices visant à engager les participants dans l’élaboration de leurs propres projets, que les Américains se sont démarqués. «Le risque biologique est le problème de tous. Via cette formation, nous avons consolidé nos acquis en ce qui concerne les fondamentaux en biosûreté et aussi acquisde nouvelles références. A titre d’exemple Evaluation-atténuation-performance (EAP) est pratique et facile à appliquer sur terrain», nous a confié le docteur Bentchouala, medecin biologiste au CHU Ibn Badis de Constantine.

La maîtrise des biocontaminants a été la préoccupation majeure de cette rencontre. En effet, les experts du SNL ont partagé leur méthodologie de gestion et d’élaboration des projets scientifiques, en insistant sur la notion de proximité et de localité avant l’élaboration et, surtout, sur l’application de chaque programme. Cette notion de localité a été signalée lorsqu’une participante a posé la problématique de déchets ménagers en Algérie.

Le CRBt est le seul établissement public scientifique et technologique en biotechnologie qui possède un service spécialisé en biosécurité en Algérie. Il a également plusieurs conventions avec des universités du pays, ce qui permet aux étudiants de bénéficier de programmes d’échange, en particulier les doctorants et les chercheurs dans les filières biomédicales.
 

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!