Tout Cherchell miellé | El Watan
toggle menu
samedi, 25 mai, 2019
  • thumbnail of elwatan20190525

Tout Cherchell miellé

28 octobre 2010 à 3 h 00 min

Une vingtaine d’apiculteurs venus des wilayas d’Alger, Blida et Tipasa exposent et vendent une variété multiple de miel et ses dérivés. Des enseignants en retraite profitent des moments ensoleillés pour rallier «ce grand rucher éphémère», afin de s’imprégner du monde secret des abeilles et des techniques utilisées par les apiculteurs. L’on trouve dans cet espace de la maison de jeunes du miel multiflore (de toutes fleurs), de jujubier, de chardon, d’eucalyptus, de carotte sauvage, d’agrumes, d’euphorbe et de pollen.

Des exposants – en majorité des universitaires -, qui se sont impliqués dans l’apiculture, expliquent aux visiteurs les propriétés de chaque catégorie de miel et son utilité. La transhumance est devenue une pratique courante chez les apiculteurs. Saïda, El Bayadh, Djelfa, Laghouat, Biskra, Mostaganem, M’sila, Tizi Ouzou et, bien entendu, la Mitidja sont les destinations des ruches.
Certains exposants font découvrir les pommades faites à base de miel, d’huile d’olive et de cire d’abeilles, ainsi que les masques que beaucoup de femmes utilisent pour leurs visages. Les prix du miel diffèrent. «Si le miel est produit dans une wilaya lointaine, déclare cet apiculteur de Douaouda, nous sommes contraints de tenir compte de nos frais et de nos charges dépensés lors de la transhumance», ajoute-t-il.


Un autre jeune apiculteur d’Attatba, titulaire d’une licence en sciences commerciales, après avoir été au chômage, s’est lancé dans l’apiculture sans avoir bénéficié d’aucune aide de l’Etat. Il avait effectué un stage au CFPA d’Attatba pour décrocher le diplôme d’apiculteur. Le directeur des forêts de la wilaya de Tipasa intervient : «Notre administration des forêts est en mesure de prendre en charge dans l’immédiat 1000 apiculteurs.
L’abeille protège nos forêts ; notre intérêt consiste à développer l’apiculture et encourager les jeunes filles et garçons à s’investir dans ce créneau», enchaîne-t-il. Cette 4e édition de la Foire régionale du miel, qui s’achève le 30 octobre, aura eu le mérite de susciter des débats à l’occasion des retrouvailles entre les citoyens et les exposants, alors que les abeilles venues des contrées lointaines butinent au niveau de chaque  stand.  
 

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!