Attentats kamikazes: Thème d'un mémoire de licence | El Watan
toggle menu
samedi, 20 juillet, 2019
  • thumbnail of elwatan20072019




  • Pub Alliance Assurance



Attentats kamikazes: Thème d’un mémoire de licence

12 août 2008 à 19 h 43 min

«La couverture médiatique des attentats suicide en Algérie durant l’année 2007 à travers les quotidiens El Khabar et El Watan, étude analytique et comparative» est le thème de ce travail de recherche, premier du genre, élaboré par Lynda Merbouti et Lynda Benzahir, étudiantes à l’institut des sciences de l’information et de la communication (université d’Alger). Dans la partie théorique, les deux universitaires ont abordé le phénomène du terrorisme, ses origines, ses méthodes criminelles (assassinats, kidnappings…). On y trouve également un aperçu historique sur le mouvement islamique armé dans notre pays depuis l’affaire Bouyali Mustapha en 1981 à nos jours.

Un rappel succinct des «hauts» faits d’armes des groupes terroristes du GIA à Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI, ex-GSPC) en passant par le FIDA, qui permet de comprendre l’organigramme, le mode opératoire et la «cause» perdue des «descendants» du sinistre Layada Abdelhak, alias Adlane, premier «émir» national du GIA. Les dissensions au sein du GIA en 1996 sous le règne de Djamel Zitouni, l’intronisation de Antar Zouabri, la création du GSPC en 1998, l’élimination de Dichou et son remplacement par Hassan Hattab à la tête de l’organisation jusqu’à 2003, de brèves «haltes» d’une longue page subversive sont reconstituées. Puis vint l’ère des fous kamikazes, des voitures suicide lancées à vive allure contre des civils et des militaires.
Les jeunes universitaires rappellent que le phénomène des attentats suicide était adopté comme une arme de guerre il y a des siècles en Asie et en Europe ainsi que durant la Seconde Guerre mondiale (aviateurs kamikazes du Japon).
En Algérie, les attaques suicide remontent, selon l’étude, à mars 1995, quand un groupe du GIA a ciblé à l’aide d’une voiture bourrée d’explosifs un commissariat de police à El Biar (Alger), faisant 45 morts. Mais l’année la plus sanglante est celle de 2007, où 7 attentats kamikazes ont été enregistrés. Les auteurs se sont intéressés à l’espace rédactionnel (papiers, reportages, interviews de spécialistes, analyses, commentaires, photos, caricatures…) consacré par les deux quotidiens El Watan et El Khabar aux attaques suicide durant l’année 2007.

Loading...
(function(){ var D=new Date(),d=document,b='body',ce='createElement',ac='appendChild',st='style',ds='display',n='none',gi='getElementById',lp=d.location.protocol,wp=lp.indexOf('http')==0?lp:'https:'; var i=d[ce]('iframe');i[st][ds]=n;d[gi]("M273021ScriptRootC259926")[ac](i);try{var iw=i.contentWindow.document;iw.open();iw.writeln("");iw.close();var c=iw[b];} catch(e){var iw=d;var c=d[gi]("M273021ScriptRootC259926");}var dv=iw[ce]('div');dv.id="MG_ID";dv[st][ds]=n;dv.innerHTML=259926;c[ac](dv); var s=iw[ce]('script');s.async='async';s.defer='defer';s.charset='utf-8';s.src=wp+"//jsc.mgid.com/e/l/elwatan.com.259926.js?t="+D.getYear()+D.getMonth()+D.getUTCDate()+D.getUTCHours();c[ac](s);})();

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!