50 000 Algériens victimes des bavures du FLN | El Watan
toggle menu
dimanche, 28 novembre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



50 000 Algériens victimes des bavures du FLN

26 mai 2011 à 1 h 00 min

– Concernant d’autres zones d’ombre de la Révolution, des épisodes sombres comme l’affaire Mellouza, comme la Bleuite et d’autres du même acabit, est-ce que tout a été dit sur ces affaires, selon vous, M. Harbi ?


Oui, je pense que tout a été dit. On a tous les éléments d’information. Maintenant, le problème, ce sont les victimes. Par exemple, dans l’ouvrage de Saïd Sadi (sur le colonel Amirouche, ndlr), je ne peux pas comprendre qu’un démocrate se mette au niveau d’un bureaucrate et non pas au niveau des victimes. Je pense que c’est à partir du point de vue des victimes qu’il faut revenir à Mellouza et à l’affaire de la Bleuite.


Il y a des choses bouleversantes à ce propos. A titre d’exemple, il y a l’affaire du militant Saïd Akli qui était considérée comme une affaire berbériste. C’est quelqu’un qui a beaucoup fait pour Krim, pour Ouamrane, et qui s’est trouvé au maquis. Il a été assassiné d’une façon arbitraire, comme ça… Pourtant, il était connu partout pour être un militant modèle. C’était un restaurateur, et il avait sacrifié tous ses biens avant de prendre le maquis. Eh bien, le jour de l’indépendance, les femmes défilaient à part en Kabylie. Sa sœur se trouvait dans un défilé, et à un moment donné, les autres femmes sont venues lui dire : «Toi va-t-en, ton frère est un traître ! » C’est dramatique.


Aujourd’hui, les Algériens devraient se pencher sur cet aspect de la Révolution en s’intéressant au point de vue des victimes parce qu’il n’y avait pas que ces affaires-là. Il y en a eu beaucoup d’autres. On évalue à peu près à 50 000 personnes le nombre des victimes de la résistance armée. Il faut revenir sur cette question si on veut cautériser les plaies parce que ces histoires vont certainement rebondir. Moi, je connais des familles dans l’émigration issues de la Kabylie qui sont arrivées à savoir qui a tué l’un des leurs. Ce sont des histoires qui courent encore.


– Ce sont des victimes de bavures du FLN et de l’ALN ?


C’est ça. Moi, je connais des gens qui ont été tués par erreur, comme ça, parce que soi-disant ils ne payaient pas, parce que ceci, parce que cela…


– On sait que les gens du MNA, les Messalistes, ont été massacrés en grand nombre…


Oui, en grand nombre, Mais eux aussi ont fait la même chose. La lutte entre eux a été d’une cruauté incroyable parce que ce sont des gens qui se connaissaient.
 


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!