toggle menu
mardi, 19 février, 2019
  • thumbnail of elwatan09072018

Yousfi annonce que Sonatrach recrutera près de 8000 ingénieurs et techniciens en 2015

08 janvier 2015 à 16 h 25 min

 

Le ministre qui répondait à la question orale d'un membre de l'Assemblée  populaire nationale (APN) a indiqué que Sonatrach avait opté pour le système  des concours pour le recrutement de ses employés, dont celui qui a vu la   participation de près de 50.000 universitaires postulants pour 5000 postes de  techniciens supérieurs et 3.000 ingénieurs devant suivre auparavant une   formation au niveau de l'IAP.         

Les jeunes diplômés concernés seront formés à partir de cette année,  dans le cadre des démarches du secteur visant à doubler la production des   hydrocarbures, à travers le développement des gisements existants et   l'intensification des opérations de recherche et de prospection de nouveaux  gisements, a-t-il dit.          

Le groupe Sonatrach qui consent de grands efforts pour recruter de jeunes  diplômés et qui aura besoin à l'avenir de plusieurs dizaines de milliers  de spécialistes dans le domaine dont des ingénieurs et des techniciens supérieurs,  prévoit d'organiser des concours nationaux annuels pour choisir les meilleures  compétences, les former dans ses instituts et les recruter.         

Concernant l'intégration des travailleurs des entreprises de sous-traitance  liées par des contrats avec Sonatrach et ses filiales, il a expliqué que ces  employés ont été recrutés dans le cadre de contrats à durée déterminée pour  répondre aux besoins des promoteurs en matière d'hébergement, de restauration,  de transport et de surveillance notamment. "Seuls les travailleurs dans les  métiers et spécialités s'inscrivant dans le cadre des activités de l'entreprise  ont été retenus", a-t-il indiqué.           

1.800 nouveaux employés ont été recrutés dans le cadre de cette opération  entre 2011 et 2014 sur la base de critères d'expérience et conformément à   l'organigramme de la société, a souligné le ministre.         

A la question d'un autre député sur le transfert des lignes de haute  tension qui traversent certains quartiers à Djelfa, le ministre a répondu que  celui-ci se faisait conformément à la législation en vigueur qui prévoit que  les coûts de transfert sont à la charge de la partie qui le demande.          

M. Yousfi a réaffirmé la disponibilité de son ministère de procéder  au transfert des lignes électriques, appelant les autorités locales à la prise  en charge financière de ces projets. (APS)           58331/296/172      APS 081619 ALG JAN 15  NNNN

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!