les héros anonymes retrouvent la parole | El Watan
toggle menu
mercredi, 20 mars, 2019
  • thumbnail of elwatan20190320

les héros anonymes retrouvent la parole

28 mai 2013 à 10 h 00 min

L’anti-héros a peu de place dans l’histoire de la guerre de Libération nationale en Algérie. C’est déjà le cas aussi pour d’autres guerres et d’autres conflits. Mais en Algérie, «la légitimité révolutionnaire», véritable carburant des pouvoirs politiques successifs a fait que les gens simples, embarqués malgré eux dans le mouvement de l’histoire, n’existent pas. Dans Al Sawt  (la voix), pièce en compétition au 8e  Festival national du théâtre professionnel qui se déroule au Théâtre national Mahieddine Bachatarzi à Alger, Ali Djebara tente de redonner la parole à un homme qui n’a rien demandé à personne. A partir d’un texte de Khaled Bouali, Ali Djebara a mis en scène cette pièce tout en interprétant le premier rôle, celui d’Ahmed Marrouche.

En 1957, quelque part en Algérie, des paras français débarquent dans la maison d’Ahmed et l’enlèvent. Ils le soupçonnent de collaborer avec les moudjahidine en cachant des documents importants. Ahmed sera soumis à la torture (une grande spécialité du régime colonial). Ses doigts seront coupés. Sa jeune épouse, Hizia, qui a tenté de résister, a été assassinée par les militaires français. Ahmed perd la raison et va vivre dans un rêve circulaire. Ses douleurs remontent à la surface et ses troubles du sommeil dérangent sa mère. C’est une tourmente presque permanente. «J’ai peur de la nuit», crie-t-il. 

La scénographie bâtie sur un arc qui représente une maison décorée par des arcades et des cercles exprime donc cette rêverie et ses tiraillements psychologiques autant que la lumière qui est peu utilisée pour intensifier la dramaturgie. L’idée du croissant est également présente à travers la scénographie pour suggérer, peut-être, un certain idéal patriotique.  «Lorsqu’on évoque la guerre de Libération nationale, on parle de Six, des Vingt-Deux, des hommes à la moustache portant des armes. Tous les Algériens ont souffert. Il y a eu beaucoup d’Ahmed Marrouche en Algérie. On n’en a jamais parlé. Ils n’ont eu ni carnet ni pension, rien.

Cette grande catégorie de la population a été ignorée. A Batna, le personnage d’Ahmed Marrouche a réellement existé. Il n’est plus de ce monde. L’histoire aurait pu se dérouler à Constantine, Batna, Alger ou ailleurs. On peut même élargir la réflexion à l’époque du terrorisme. Beaucoup d’Algériens ont payé les pots cassés, dépouillés de leurs biens, blessés,  perdu des membres de leur famille sans avoir un quelconque lien avec ce qui se passait», a expliqué Ali Djebara à la fin de la pièce. Al Sawt se veut donc l’expression d’une certaine révolte contre l’écriture conventionnelle et lisse de l’histoire. Les héros anonymes, écrasés par l’oubli, comme Ahmed Marrouche, retrouvent une certaine voix, une petite visibilité, d’où le titre de la pièce. «Nous avons toujours peur d’écrire notre histoire. Il y a certains héros qui sont intouchables. Il faut un peu d’audace, en finir avec la langue de bois. Il faut oser. Aujourd’hui, avec internet, les jeunes connaissent beaucoup de choses», a plaidé Ali Djebara.

Ali Djebara, qui participe pour la première fois au Festival national du théâtre professionnel comme metteur en scène, regrette la mise à l’écart du dramaturge et poète Khaled Bouali. «Malheureusement, Khaled Bouali est marginalisé dans son pays. On refuse de monter ses textes. Il a écrit la pièce Jugurtha en 2007. Après quatre spectacles, la pièce a été rangée dans les placards», a-t-il dit. Al Sawt est une pièce produite par le Théâtre régional de Batna. Dimanche après-midi, le théâtre régional d’Oum El Bouaghi a présenté sa nouvelle pièce, Oumssiya fi baris  (une soirée à Paris). Hier, les théâtres régionaux de Mascara et de Constantine ont présenté également leurs nouvelles productions.

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!