toggle menu
dimanche, 17 février, 2019
  • thumbnail of elwatan09072018

Les critiques sont mitigées

21 novembre 2007 à 17 h 31 min

Eh bien, bonne nouvelle pour les fans de l’auteur, le film est déjà fini. Les plus chanceux l’ont déjà vu, notamment au Canada, puisque le film est sorti officiellement le 16 novembre dernier. Nous serons certainement les derniers à nous en délecter, avec un peu de chance et par des moyens détournés ! En attendant, il y a si peu de choses à se mettre sous la dent.
On sait par exemple que le producteur du film, Scott Steindorff, un grand fan du livre, a lutté de nombreuses années pour en obtenir les droits. Devant Gabriel Garcia Marquez, le producteur finit par se présenter comme Florentino, le héros du roman, jurant qu’il ne renoncerait jamais à faire le film ! Une vraie quête ! Pour ceux qui désirent voir quelques images, une bande annonce est disponible sur le web, entre autres sur allocine.fr et cinoche.com, ou mieux encore se rendre sur le site officiel du film pour en savoir plus, loveinthetime.com Cependant, les rares critiques émises jusque-là sont partagées.
Pour certains, il s’agit d’une «honnête adaptation», mais le film «aurait pu être plus inspiré, plus sensuel, davantage porteur d’émotions. La plupart du temps, le ton demeure assez froid, l’ambiance plutôt figée, malgré le souffle romanesque de certaines scènes». Pour d’autres critiques, le film aurait tout aussi bien pu prendre un autre titre du même auteur, Chronique d’une mort annoncée.
On retrouve même des commentaires tels que : «C’est une chose que de rater un film. C’en est une autre que d’emporter dans son naufrage un roman qui mérite beaucoup mieux. Ne reste à l’écran qu’un mélodrame dépourvu d’érotisme. Un authentique ratage. Lecteurs s’abstenir !». Beaucoup s’accordent à dire que le jeu de Javier Bardem est excellent dans le rôle de Florentino, le Roméo latino. Aussi tous préfèrent laisser le verdict final aux inconditionnels de Gabriel Garcia Marquez. Tout cela est très étonnant puisque le site canadien canoe.ca affirme que l’auteur, qui a visionné l’adaptation il y a quelques semaines, avait apprécié le film et qu’il avait participé activement à cette adaptation, notamment en lisant et en faisant des commentaires sur les différentes versions du scénario. Il est clair donc que les lecteurs de Marquez seront les mieux placés pour donner des avis tranchés, après l’auteur bien sûr. Publié en 1985, L’Amour au temps du choléra est l’un des romans les plus connus de l’auteur colombien prix Nobel en1982, pour son chef-d’œuvre Cent ans de solitude.
Le roman est également considéré comme l’un des plus grands romans d’amour du XXe siècle. Il est inutile de résumer l’histoire, certains l’ont lu, d’autres ont tout intérêt à le faire pour ne pas être à la traîne et parce que le livre en vaut le détour, comme la quasi-totalité des œuvres du colombien.
Les œuvres de Gabriel Garcia Marquez ont souvent été portées à l’écran L’Amour au temps du choléra sera la quatrième adaptation d’un de ses romans, après La Veuve Montiel de Miguel Littin en 1980, Erendira de Ruy Guerra en 1983 et Chronique d’une mort annoncée de Francesco Rosi en 1986.

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!