Les couleurs de l’Europe à l’heure algérienne | El Watan
toggle menu
mardi, 25 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190625
  • Pub Alliance Assurance

Les couleurs de l’Europe à l’heure algérienne

05 mai 2017 à 12 h 00 min

Le Festival qui se déroulera à Alger et à Béjaïa propose une palette de genres musicaux, du classique au jazz en passant par le fado et le folk, du théâtre, du cinéma, des expositions, des conférences et deux ateliers d’écriture et de design adressés au jeune public. Le programme détaillé sera rendu public lundi prochain à l’occasion de la conférence de presse qui sera animée par l’ambassadeur et chef de Délégation de l’UE en Algérie, John O’Rourke, avec la participation des ambassadeurs et attachés culturels des autres Etats membres de l’UE. El Watan Week-end a choisi pour vous quelques rendez-vous.

 

Lemma Bacharia, avec Thérèse Henry

Mercredi 10 mai. Salle Ibn Zeydoun à 19h.

Comme son nom l’indique, c’est une rencontre de douze femmes de la Saoura, dont la célèbre chanteuse gnawie Hassna El Bacharia, réunies en 2015 par Souad Asla pour illustrer les genres musicaux, comme ferda, djebbariate, diwane et hadra. Elles dansent, chantent et jouent d’instruments… un vrai spectacle. Pendant ce festival, un peu de tonalité algéro-française. Lemma est accompagnée par la bassiste française Thérèse Henry (au gambri). Thérèse Henry a collaboré avec Teofi lo Chantre, Gordon Henderson, Rido Bayonne, Brice Wassy, Takfarinas, Imany, Philippe Lavil ou Souad Asla.

 

Atelier d’écriture

Mercredi 17 mai. Cercle Frantz Fanon de l’OREF, 14h à 17h

Jeudi 18 mai. Cercle Frantz Fanon à l’OREF. 10h à 12h et 14h à 17h

Les personnes ayant l’âge de 16 ans à 30 ans peuvent y participer. Un atelier d’écriture est proposé. Seule condition : aimer l’écriture et qui souhaitent progresser dans leur écriture. Les personnes sont appelées à soumettre leurs textes à l’animateur et aux autres membres de l’atelier. Les thèmes retenus pour les deux séances programmées sont «La Méditerranée, barrière ou berceau ?», «Le sentiment algérien dans un monde globalisé» et enfi n «Qu’est-ce qu’être jeune en Algérie en 2017 ?» La participation à cet atelier n’exige aucun niveau particulier.

 

Cristiana Aguas

Samedi 20 mai. A la salle Ibn Zeydoun. A 19h, Un concert de musique portugais.

Cristiana Água est l’une des plus grandes voix de la nouvelle génération du fado. Elle a étudié le chant et la technique vocale mais aussi la guitare portugaise et l’accordéon. Elle a chanté dans de prestigieuses maisons de fado de Lisbonne, et mène une carrière internationale. Elle a prêté sa voix puissante, chaude et grave, pour le fi lm de Valentim de Carvalho sur Amalia Rodriguez, l’éternelle gloire du fado. En 2014, elle enregistre son premier album, entre le Portugal et le Brésil, qui inclut des duos avec de grands noms de la musique comme Pedro Moutinho, CucaRoseta et Ney Matogrosso. Son nouvel album sortira cette année.

 

Saisons selon Mohammed Dib, théâtre d’Illusia

Mardi 23 mai. Petit Théâtre à Riadh El Feth. A 14h et 16h

Une pièce théâtrale. C’est le retour du théâtre d’Illusia à Alger. Saisons selon Mohammed Dib est une fi ction nordique, un dialogue entre un père, venu d’un pays en guerre, avec sa jeune fi lle qui vit dans un pays de forêts et de lacs. Ils parlent leur langue, parlent aussi de leurs langues, et de ce qu’ils ne comprennent pas…

 

Le chemin de Halima Samedi 13 mai.

Filmothèque Mohamed Zinet Riadh El Fath. 17h

Un film croate. Une femme musulmane endeuillée mais déterminée tente de trouver la dépouille de son fi ls tué durant la guerre en Bosnie Herzégovine et jeté dans un des nombreux charniers. Pour ce faire, elle se voit dans l’obligation de partir à la recherche de sa nièce qui entretient un mystérieux lien avec lui.

 

Le pouvoir des mots, un débat Mercredi 17 mai.

Cercle Frantz Fanon Tiadh El Fath à 10h à Alger

Pierre-Yves Roubert, diplômé de sciencespolitiques, écrivain public et formateur, biographe et romancier, partagera ses réfl exions au cours d’une conférence de suivie d’un débat. Quel thème ? Le pouvoir des mots : dépossession et réappropriation. Car, aujourd’hui, des millions de personnes, jeunes et adultes, ne sont plus en état de s’exprimer librement, parce qu’elles n’ont plus les mots pour le faire. Les conséquences sont désastreuses, en termes de déstructuration individuelle et d’incapacité à vivre ensemble. Les problèmes de chômage, de déclassement, de délinquance, de solitude, d’insécurité, de terrorisme, sont en bonne partie liés à l’absence de syntaxe et de vocabulaire. Or, les mots ont un pouvoir considérable, que l’on peut résumer ainsi : pouvoir de gagner, pouvoir de soigner…

 

Un débat à suivre.

Duo Aliada Lundi 22 mai. Bastion 23 à 17h

Un concert classique autrichien. Une combinaison inhabituelle de saxophone et d’accordéon. Deux instruments principalement associés à la musique jazz et folklorique, ici consacrés à un répertoire classique. Depuis sa création en 2013, le duo Aliada a rapidement connu la notoriété, et s’est produit sur les cinq continents avec plus de 80 spectacles. Le public admirera le spectacle puisque le duo présentera un répertoire de leur nouvel album.

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!