Les ingrédients de l'insécurité | El Watan
toggle menu
mardi, 18 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190618
  • Pub Alliance Assurance

Les ingrédients de l’insécurité

26 décembre 2005 à 0 h 00 min

Durant cette année 2005, pas une semaine n’a été épargnée par la petite et grande criminalité qui s’est distinguée sous toutes ces formes malgré, il faut le dire, les multiples opérations coup-de-poing lancées par les services de sécurité de la sûreté et la Gendarmerie nationale. Des actions quelquefois combinées pour couvrir dans le même temps le maximum de terrain.
Les bilans affichés périodiquement par ces mêmes services donnent la juste mesure de l’ampleur prise dans la wilaya de Constantine par un phénomène en hausse en dépit de toutes les balises mises en œuvre pour le circonscrire, à défaut de pouvoir l’éradiquer.
Au chapitre des crimes de sang, on se rappelle l’assassinat au printemps d’un jeune gendarme aux abords de la cité universitaire de filles Lala N’soumer située en amont de la nouvelle ville Ali Mendjeli. Un crime odieux commis à l’arme blanche par deux adolescents appréhendés quelques heures plus tard dans un état second, aveuglés par une overdose de psychotropes. En cette même période, le quartier populeux de Ziadia et la localité d’El Khroub sont secoués par deux crimes commis également à l’arme blanche. A quelques jours d’intervalle, un coup de filet des services combinés de sécurité met fin aux agissements de 18 personnes impliquées dans le trafic de stupéfiants à l’échelle des villes de Constantine, Hamma Bouziane et El Khroub. Sur un autre registre, la section de recherche de la Gendarmerie nationale réussit une belle prise en procédant à l’arrestation de onze personnes faisant partie d’un groupe armée se prétendant du GIA et qui s’adonnait sous cette étiquette au racket et au vol de véhicules perpétrés notamment sur le chemin de wilaya reliant la localité de Aïn Smara à la nouvelle ville Ali Mendjeli. A Hamma Bouziane, l’un des carrefours du trafic de stupéfiants dans la région, des éléments de la GN remontent une filière, une opération qui aboutit à l’arrestation de quatre dealers.
A l’issue du premier quart du mois de juin, 56 personnes sont déférées devant la justice pour répondre de divers délits. Le cadavre d’un nouveau-né est découvert dans l’enceinte même du CHUC. La GN appréhende 8 personnes impliquées dans un vaste trafic de véhicules haut de gamme. Au cœur de la saison estivale, 5 cadres de Digromed sont inculpés pour des malversations dont le préjudice s’élève à 122,5 millions de centimes. Evénement sans précédent à la cité El Gammas où un jeune âgé de 23 ans est arrêté pour avoir tenté de violer sa sœur cadette, une adolescente de 14 ans. 163 personnes sont interpellées à la faveur d’une vaste opération d’assainissement menée sur 4 zones jugées prioritaires. Une deuxième action initiée au Ramadhan se solde par l’interpellation de 97 personnes.
La fin de l’année est jalonnée par deux faits divers rocambolesques sanctionnés par le vol de 630 millions de centimes, dérobés de deux véhicules en stationnement à Constantine et à Aïn Smara, la saisie à quelques jours d’intervalle de 5,5kg et 16 kg de kif traité, l’agression sauvage d’un policier gravement blessé à l’arme blanche à la cité des Muriers et la folie meurtrière d’un habitant du quartier du chalet des Pins, qui s’acharnera sur le corps de son épouse en lui portant plusieurs coups de couteau.

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!