Le triste bazar | El Watan
toggle menu
samedi, 24 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190824


  • Pub Alliance Assurance



Le triste bazar

21 décembre 2011 à 1 h 00 min

Tout dépend du point de vue sous lequel on se place pour parler de participation étrangère. En matière d’approvisionnement, l’espace est inondé de produits bas de gamme chinois, vaisselle, vêtements, chaussures et autres gadgets de pacotille, même si les stands sont occupés par des Algériens, et sur le plan de la présence physique «étrangère», nous avons vu, outre un ou deux Chinois, deux Syriens proposant de la pâtisserie et quelques tenues traditionnelles de leur pays. Le produit local est très peu présent avec notamment un petit étal de chaussures, un stand réservé à une célèbre usine de tapis, et un autre présentant des habits féminins traditionnels constantinois et des tentures de salons.

Le tour de la foire est vite fait, dans un espace très peu éclairé et loin d’être avenant. Selon des commerçants rencontrés sur les lieux, le négoce est plutôt en déclin, avec une faible affluence de clients. «Les prix sont les mêmes qu’à l’extérieur», fait remarquer une femme devant un étal de vaisselle. « Non, ici on peut marchander, je peux vous faire un prix intéressant si vous êtes réellement preneur», rétorque le marchand, la mine blasée. En réalité, personne ne semble trouver son compte dans cette foire, ni du côté des commerçants, ni de celui des visiteurs, dont la présence, il faut le noter, est très clairsemée.                                           


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!