Une manifestation passée inaperçue | El Watan
toggle menu
mardi, 19 mars, 2019
  • thumbnail of elwatan20190319

Une manifestation passée inaperçue

02 avril 2014 à 10 h 00 min

La quatorzième édition du salon du livre, qui a ouvert ses portes le 27 mars à la salle Asehar, située aux allées Salah Nezzar, passe totalement inaperçue auprès de la population de la ville de Batna. Bien qu’organisée par le syndicat national des éditeurs du livre (SNEL), cette manifestation, placée sous le signe  «Le livre hôte des Aurès», n’a  pas su séduire à l’échelle régionale, et encore moins à l’échelle nationale. Beaucoup de facteurs jouent contre la réussite d’un tel évènement. Tout d’abord, la visibilité. En effet, hormis deux banderoles de petite taille à l’entrée de la salle d’exposition, aucune indication n’invite le citoyen à s’y rendre.

Un poster, très discret, est accroché à la porte intérieure. Il indique le programme des activités culturelles organisées en marge de l’exposition. Rien de bien valorisant. «Je ne savais même pas qu’il y avait une expo. La salle est la même que d’habitude», affirme un passant interrogé. Puis viennent les livres exposés. Comme à l’accoutumée lors de tels événements, l’on expose principalement tous les livres qu’on peut trouver, à tout moment, dans n’importe quelle librairie.

Malgré la présence de 2500 titres dans les rayons, et la participation de plus de 40 éditeurs, deux principaux genres sortent du lot: les livres religieux destinés à une certaine frange de la population, et les livres de cuisine. «Je suis entré uniquement pour voir. Je savais d’emblée qu’il y aurait ce type de livres. Avoir un véritable choix m’aurait vraiment étonné», explique l’un des visiteurs. «Je n’ai rien trouvé de pertinent, à croire que les exposants ne ciblent que les salafistes et la ménagère de moins de 50 ans. En outre, il y a aussi des livres à l’intention des enfants scolarisés (des guides dans différentes matières), mais aussi des contes pour enfants en bas âge. Un des vendeurs affirme qu’aucun effort n’a été fait sur les prix des livres. Il s’agirait, selon lui, d’une tribune de vente, rien de plus.  Par ailleurs, en marge de la manifestation, plusieurs récitals poétiques et conférences ont été donnés devant un nombre très réduit de spectateurs. La clôture du Salon national du livre est prévue pour le 5 avril. On remarquera que lors de ce salon des moyens matériels considérables ont été mobilisés, mais seule a compté la quantité. La qualité, elle, n’a pas été prise en compte. Au train où vont les choses, l’exposition sera considérée comme un non évènement.                                                                

 

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!