Festival de musique andalouse-Indélicatesse | El Watan
toggle menu
mardi, 25 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190625
  • Pub Alliance Assurance

Festival de musique andalouse-Indélicatesse

28 décembre 2006 à 20 h 08 min

Il est, pour le moins, incongru qu’une manifestation d’une aussi grande envergure se déroule sans la présence de l’un de ses plus grands serviteurs. Force est de constater que le doyen de la vénérable El Mossilia, qui vient de fêter avec faste ses quatre-vingts printemps, a été, tout simplement, ignoré par les organisateurs du festival et à leur tête le commissaire général Rachid Guerbas.
Suprême maladresse, Ahmed Serri, homme affable et réservé s’il en est, a été rayé de la liste des invités à la cérémonie protocolaire d’ouverture de cette manifestation.
Cet affront a dépassé la personne du maître, puisqu’il traduit un manque de respect total envers les milliers de mélomanes que regroupe la «Fédération des associations de la musique andalouse», dont Ahmed Serri est précisément le président en exercice.
Madame Toumi, la ministre de la Culture, qui, constatant l’absence du maître, a rectifié le tir et réparé, un tant soit peu, les dégâts, en le conviant à l’accompagner avec son épouse à ladite cérémonie, le plaçant ostensiblement à ses côtés.
N’en déplaise, le nom de Ahmed Serri est associé pour l’éternité à cet art auquel il a voué soixante années de son existence. Ahmed Serri reste et restera la figure de proue de cette musique patrimoine, chère au cœur des Algériens et qui manifestent au maître, en toute occasion, leur sympathie et leur attachement. Il est regrettable qu’un si bel événement consacré à un univers raffiné soit entaché d’une telle indélicatesse.

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!