«Le dispositif de protection contre les inondations a bien marché» | El Watan
toggle menu
jeudi, 23 mai, 2019
  • thumbnail of elwatan20190523

«Le dispositif de protection contre les inondations a bien marché»

11 mars 2012 à 10 h 00 min

Les pluies qui se sont abattues sur Alger ces deux derniers jours, n’ont pas eu les conséquences fâcheuses constatées les dernières années. Des points noirs persistent toutefois dans certaines zones de l’Algérois. A Hussein Dey, au boulevard Tripoli, c’est tout le tracé du tramway qui a été inondé. Les avaloirs n’ont pu contenir les flots qui descendaient de la partie haute de la ville. Même spectacle dans certaines quartiers de l’ouest mais surtout de l’est de la capitale, où les chaussées ont été impraticables une partie de la journée d’hier. Les services de l’hydraulique, sur le qui-vive, ont effectué des interventions.

Le directeur de l’hydraulique, Smaïl Amirouche, s’est réjoui de l’efficacité du dispositif mis en place. «Une moyenne de 70 mm de pluie est tombée en un jour et demi (la nuit du jeudi et toute la journée du vendredi). Durant l’année, la capitale reçoit 720 mm de pluie. 10% sont tombés durant les deux derniers jours seulement. Le dispositif de protection contre les inondations a bien fonctionné. Quelques désagréments ont été enregistrés, mais ils ont été vite maîtrisés. Il y a eu un léger débordement de oued Ouachayah, sans grande conséquence sur la circulation. Une forte crue a été enregistrée à oued El Harrach, mais là aussi sans aucune conséquence sur les habitations. Des affaissements sans dangerosité ont été enregistrés à oued Kniss et oued Beni Messous. Tous ces résultats positifs sont dus aux travaux de curage et aux travaux menés par les sociétés engagées dans des portions des oueds, comme c’est le cas aux 3 Caves à El Harrach», constate le directeur.

Des sociétés sont engagées chaque année pour des travaux de curage. «16 entreprises ont été retenues pour des travaux de curage dans certaines sections d’oueds. La direction de l’hydraulique entamera ces travaux à partir du mois d’août. Nous lancerons prochainement des appels d’offres pour les travaux de l’année 2012-2013», signale M. Amirouche. Les collecteurs d’Alger sont mis en service partiellement. «Les collecteurs (oued Mkessel et le collecteur intercommunal) ont  été mis en service partiellement suite aux dernières intempéries. Aucune inondation n’a été signalée dans la partie basse de la ville d’Alger. On a remarqué un léger débordement à la rampe Poirel. Mais les désagréments n’ont pas excédé les quinze minutes», relève-t-il.

Quelques points noirs, dus principalement aux constructions anarchiques aux abords des oueds, persistent toujours. «Oued Ouchayah reste un problème à cause des bidonvilles construits aux abords de l’oued. Même constat à El Hamiz, où 900 familles ont été recensées. Certaines ont même construit sur le lit de l’oued. Mais des travaux de curage effectués ont réduit le risque sur la population», signale M. Amirouche. 

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!