Affaires religieuses | El Watan
toggle menu
samedi, 25 mai, 2019
  • thumbnail of 20190524

Affaires religieuses

12 février 2006 à 0 h 00 min

Les imams dénoncent notamment «l’état de précarité vécu au quotidien par l’ensemble de la corporation, dans le silence et la patience, l’indignation et l’amertume». Aux yeux des imams de la capitale, le salaire mensuel qui est de l’ordre de 12 000 DA est loin d’être motivant. «(…) Nos faibles revenus mensuels en moyenne, imposent aux nombreux serviteurs du secteur un régime draconien de privation, compte tenu du niveau de vie actuel et des nombreux besoins auxquels personne n’échappe.» Les imams ajoutent que leurs revendications adressées à la tutelle, demandant l’alignement du secteur sur celui de l’enseignement général, sont restées «vaines et sans écho». «Il est à notre sens de plaider avec force et conviction pour l’émergence d’un statut de l’imam», concluent-ils. Le directeur des affaires religieuses d’Alger était «injoignable» hier. Il est «absent», nous répond le secrétariat de la direction.

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!