Wikileaks : le chef du renseignement marocain a de l'estime pour le "sérieux" de Tzipi Livni ! | El Watan
toggle menu
dimanche, 21 avril, 2019
  • thumbnail of elwatan20190421

Wikileaks : le chef du renseignement marocain a de l’estime pour le “sérieux” de Tzipi Livni !

23 décembre 2010 à 10 h 08 min

Tzipi Livni, la politicienne qui a soutenu la guerre contre les femmes et les enfants de Gaza en 2008-2009 aux côtés d'Ehud Olmert, rentre dans les bonnes grâces de Mohamed Yassine Mansouri, le premier responsable du renseignement marocain. 

En effet, lors d'une rencontre tenue en février 2008 avec le sous-secrétaire d'Etat américain chargé des affaires du Proche-Orient et de l'Afrique du Nord, David Welsh, en visite à Rabat, le chef de file du contre-espionnage marocain, Mohamed Yassine Mansouri a confié qu'il s'est bel et bien entretenu avec Tzipi Livni (une ex-du MOSSAD) à Paris en juillet 2007.

 Accompagné par le ministre Marocain des Affaires étrangères, Taieb Fassi Fihri, Mohamed Yassine Mansouri a étudié avec la délégation israélienne de nombreuses questions liées au Proche-Orient. Ceci dit, le patron du DGED ne révélera aucun détail à David Welch sur le contenu exact et précis de cette rencontre mystérieuse.

A l'époque, de nombreux observateurs ont relevé que Mohamed Yassine Mansouri a été dépêché par Mohamed VI à Paris pour demander une assistance aux israéliens dans un dossier sensible. Cette hypothèse ne sera ainsi ni confirmée ni infirmée par ce câble diplomatique révélé par Wikileaks dans lequel Yassine Mansouri se contente de faire part à Welsh  de toutes les impressions positives que lui a procurée sa rencontre avec Tzipi Livni.

Toutefois, dans ce même câble, le patron du DGED n'a pas hésité à dénoncer la "cupidité" du régime de Ben Ali. Mohamed Yassine Mansouri s'est dit même préoccupé par la fragilité du régime tunisien qui risque de vaciller à n'importe quel moment. 

Concernant la Mauritanie, Mohamed Yassine Mansouri a demandé une plus grande implication des américains dans ce pays aux prises avec les menaces terroristes. Et à ce sujet, David Welsh a rassuré son interlocuteur que sur cette question, comme sur celle du Sahara Occidental, Washington "est pro Mohamed VI". 

  

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!