Tomate industrielle | El Watan
toggle menu
mercredi, 22 mai, 2019
  • thumbnail of 20190522

Tomate industrielle

13 août 2005 à 0 h 00 min

Le président de cette chambre a tenu à rassurer, lors d’une réunion à Annaba à laquelle ont également assisté les secrétaires généraux des chambres de ces wilayas, les producteurs sur la prise en charge de la grave crise que traverse en ce moment la filière qui offre 100 000 emplois et réalise un chiffre d’affaires de 600 millions de dinars. «Il faut apprendre à s’organiser autour de dirigeants et de cadres capables de mobiliser les producteurs autour d’objectifs communs et faire preuve de professionnalisme et d’authenticité pour la défense des intérêts de la filière», a déclaré le président de la Chambre nationale avant d’ajouter qu’«il faudra faire preuve d’imagination pour venir à bout de la crise».
Mardi dernier, les producteurs de tomates ont barré la route à hauteur du carrefour de l’aéroport. Ils protestaient pour manifester leur colère contre les conserveurs qui, en dépit des engagements sur les prix de cession, imposaient leurs propres règles. Les producteurs ont dû jeter leur production il y a une dizaine de jours lorsque les conserveurs ont prétexté la mauvaise qualité des produits pour baisser unilatéralement le prix de cession à 3 DA/kg, alors qu’il avait été fixé à 7 DA/kg en début de campagne.
Les producteurs épinglent encore les conserveurs qu’ils accusent de refuser 50% de la production au titre de la réfaction, mais qu’ils n’hésitent pas à la transformer en concentré. De leur côté, les conserveurs se défendent en invoquant la concurrence de produits importés qui contraignent l’écoulement du produit national, dont plus de 60 000 tonnes sont encore stockées dans les conserveries de la région du Nord-Est.

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!