toggle menu
mardi, 19 février, 2019
  • thumbnail of elwatan09072018

Report des élections locales à novembre

14 juin 2007 à 22 h 22 min

Pour le FLN, majoritaire au parlement, «c’était attendu». Pas de mauvaise surprise donc. «Certains partis l’ont demandé. C’est une décision sage prise dans l’intérêt national et pour une meilleure pratique démocratique», approuve Saïd Bouhadja, député et chargé de la communication au FLN. «Nous n’avons pas demandé le report, mais nous acceptons cette décision et nous sommes aussi contents que le vœu de certains partis soit exaucé», s’exprime-t-il. Au RND, on abonde dans le même sens. Pas de revendication particulière. «Notre parti ne voit pas d’inconvénient à ce que ces élections soient reportées à novembre», soutient Miloud Chorfi, chargé de la communication au RND, estimant que «les raisons avancées sont objectives et logiques». Il indique, à l’occasion, que le RND est déjà «prêt» pour affronter cette bataille électorale. «Les 48 commissions de wilaya qui auront la charge de gérer les candidatures et la campagne pour ces élections ont été toutes installées», se réjouit-il. Le RCD, de son côté, confirme sa participation à ces élections tout en considérant un tel report comme «une entorse à la loi». «Cela montre l’incapacité des dirigeants du pays à anticiper les événements. On aurait pu réfléchir auparavant à une telle situation», regrette Mohsen Belabès, chargé de la communication au RCD.
Le fait de ne pas avoir anticipé prouve, selon lui, «la légèreté avec laquelle le pouvoir gère les affaires de l’Etat». Le Parti des travailleurs, qui a été le premier sinon le seul à demander clairement le report de ces élections, ne peut que se réjouir d’une telle décision du gouvernement.

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!