Populations en danger à Skikda | El Watan
toggle menu
dimanche, 21 avril, 2019
  • thumbnail of elwatan20190421

Populations en danger à Skikda

30 janvier 2005 à 0 h 00 min

D’ailleurs, hier, l’imam de la mosquée Ben Badis, dans la commune de Aïn Kechra, a usé du haut-parleur de la mosquée pour appeler les citoyens à venir en aide à leurs semblables.
Joint par téléphone, un des adjoints du maire de Aïn Kechra a tenu à confirmer que les habitants de Hjar Mefrouche, d’El Batha, d’El Haj Ali et de plusieurs autres hameaux de la région sont «sans moyens de survie». «Ils n’ont plus rien aujourd’hui et ils courent un grand danger si on ne vient pas à leur secours en toute urgence», ajoutera-t-il.
Ces agglomérations perchées sur des hauteurs de plus de 700 m ont été carrément enneigées et toutes les routes y menant ont été obstruées.
La même source a tenu aussi à mentionner que la persistance de la neige a énormément perturbé l’arrivée des secours dans ces régions en déclarant : «C’est très difficile. On a l’impression de reculer à chaque fois que nous croyons avancer en dégageant une partie de la chaussée. Hier (vendredi, ndlr), nous étions parvenus à dégager pas mal de kilomètres, malheureusement la neige a continué à tomber et nous devons aujourd’hui tout reprendre à zéro.» Les moyens mis en service pour dégager la chaussée (2 niveleuses, 3 chargeurs et des tracteurs) paraissent dérisoires devant l’ampleur de la tempête. A mentionner à cet effet que la neige a dépassé plus de 1,40 m d’épaisseur dans la vallée et aurait atteint plus de 1,60 m sur les hauteurs.
Hier dans l’après-midi, une grande partie de la population de Aïn Kechra était sur le qui-vive. Des centaines de citoyens volontaires se sont armés de pelles et ont rejoint les responsables de la commune pour tenter de venir à bout de toute une montagne de neige.
Selon des responsables locaux, la situation serait grave et nécessiterait beaucoup de moyens afin de secourir les populations enclavées. «Nous demandons que l’Etat mette plus de moyens, qu’il déclare cette zone sinistrée.»
Des citoyens estiment que seule l’intervention aérienne pourrait apporter un plus en affirmant : «Il est impossible de dégager tant de neige sur plus de 21 km de routes. Cela prendrait au minimum plus de deux jours. Et deux jours de plus d’isolation pour ces populations est synonyme de danger. On a déjà eu vent que plusieurs femmes avaient accouché ces derniers jours dans des conditions pénibles, on ne peut pas attendre encore.»Des informations de dernière minute rapportent que M. Mellizi, wali de Skikda, s’est déplacé hier dans l’après-midi à Aïn Kechra où il a présidé une réunion au siège de la daïra.
Sur place, il a tenu à déclarer que des moyens supplémentaires de déblaiement allaient être engagés en toute urgence. Des niveleuses et autres pelles mécaniques consenties par l’armée et accompagnées par des contingents ont été appelées à la rescousse. Par ailleurs, le wali a aussi intimé l’ordre à Naftal pour l’approvisionnement.

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!