Libye. Le soutien de Saïd Sadi au CNT | El Watan
toggle menu
jeudi, 29 juillet, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Libye. Le soutien de Saïd Sadi au CNT

05 septembre 2011 à 1 h 00 min

«Votre combat, le nôtre et celui que mènent simultanément tous les peuples du Sud renvoient à la même problématique et tendent vers les mêmes objectifs nationaux et régionaux : libérer nos pays respectifs de systèmes politiques dominés par des sectes militaires violentes, corrompues et sans perspectives et les engager dans des projets où le citoyen serait à la fois l’arbitre et l’acteur du destin collectif», souligne la lettre de Saïd Sadi datée du 26 août et rendue publique hier.


Le responsable politique notera : «Partout, et tout en se battant sur le terrain algérien, notre parti s’est spontanément positionné du côté des révoltés et s’est démarqué du pouvoir algérien qui, lui, s’est systématiquement aligné derrière les dictateurs.» Le président du RCD estime, en outre, que les Libyens sont «en passe de régler trois problèmes fondamentaux auxquels sont toujours confrontés les Algériens :
-1- abattre une dictature militaire de plusieurs décennies ;
-2- amener les anciens notables du régime les moins compromis à assumer leur responsabilité historique en s’impliquant dans l’insurrection citoyenne ;
-3- fédérer des sensibilités politiques diverses dans un mouvement alternatif démocratique». Le même responsable du RCD salue encore «un peuple frère qui a brisé les chaînes de l’arbitraire et nous suivons avec attention ses évolutions dont nous ne manquons pas de tirer des enseignements utiles à notre combat…».

Ceci et tout en faisant part aux destinataires de la lettre d’un nombre «d’écueils que peut rencontrer une révolution succédant à un ordre politique archaïque…», Saïd Sadi dit enregistrer «avec satisfaction les premières déclarations des instances de la révolution libyenne qui en appellent à la sérénité et la tolérance… Les démocrates nord-africains sont persuadés que cette lucidité sera rapidement et résolument prolongée par la volonté d’instaurer un climat politique où la liberté, la transparence et la loi permettront à votre pays de se doter d’institutions effectivement représentatives et où tous ses fils pourront s’exprimer, défendre leurs opinions et inventer la nouvelle Libye». Saïd Sadi estime que c’est l’exemple libyen qui est à suivre. «Il y a un demi-siècle, l’Algérie pouvait se poser comme repère structurant dans le mouvement de décolonisation qui a émancipé tant de peuples.


Ce capital et ce rôle ont été dilapidés par un système arrogant et prédateur. Aujourd’hui, c’est l’exploit libyen qui s’impose à nous comme exemple pouvant et devant continuer d’inspirer nos luttes, notamment en Algérie. En effet, à l’inverse de la Tunisie ou de l’Egypte qui vivent depuis longtemps en tant qu’Etats-nations constitués, l’Algérie et la Libye sont de jeunes créations dans lesquelles se sont agrégées des collectivités diverses que vous avez eu, en ce qui vous concerne, l’immense mérite de comprendre, de ménager et de rassembler. Autre similitude : l’Algérie et la Libye ont été asservies par des systèmes politiques militaristes, inconséquents et incultes.
Ces rapprochements, entre autres choses, font que votre combat nous parle plus que d’autres», ajoute-t-il.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!