Les Américains pour un assouplissement du cahier des charges | El Watan
toggle menu
dimanche, 16 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190616

Les Américains pour un assouplissement du cahier des charges

26 mai 2011 à 1 h 00 min

«Cette visite est très positive. Il y a une volonté des Algériens de travailler avec les Américains», a-t-il souligné.
Selon M. Chikhoune, les entreprises américaines seraient réellement intéressées par les projets de développement des différents secteurs, mais elles se retrouvent souvent disqualifiées lorsqu’elles soumissionnent, car ne répondant pas aux critères du cahier des charges. «Il y a un problème de différence de cultures. Il n’y a pas en Algérie la culture de recruter des compagnies de gestion des projets qui s’occuperont de la logistique et qui veilleront à ce que les projets soient terminés dans les délais. C’est pour cela qu’on constate qu’il y a souvent des retards. Les Algériens ont adopté les procédures européennes, surtout françaises», a-t-il expliqué. «Les Américains, qui ont essayé de s’implanter, ont souvent été disqualifiés d’office, car ne répondant pas aux critères énoncés dans les cahiers des charges. On exige toujours des qualifications telles qu’un certain nombre d’années d’expérience, d’employés, un parc d’équipements. Or, les entreprises américaines ne répondent pas à ces critères», a-t-il déploré, il regrette également l’absence de l’aspect gestion dans les appels d’offres.


La délégation, qui s’est déplacée depuis mardi à Oran et qui regagnera les Etats-Unis demain, a rencontré de nombreux hauts responsables algériens, dont des ministres. Le ministre de l’Industrie, de la Petite et Moyenne entreprise et de la Promotion de l’investissement, Mohamed Benmeradi, leur a ainsi accordé une audience. Ils ont discuté des aspects juridiques et des possibilités de partenariat. Le ministre leur a exposé pour sa part les opportunités qui s’offrent à eux dans le cadre du programme économique quinquennal 2010-2014.


Les hommes d’affaires US ont également rencontré des responsables du secteur de l’eau. M. Chikhoune a relevé qu’ils ont manifesté beaucoup d’intérêt pour les projets de ce secteur. Ils ont tenu à être informés sur le programme de la construction de 19 barrages. «Ils souhaiteraient participer aux appels d’offres», a noté M. Chikhoune. La délégation a été reçue aussi par le ministre de l’Habitat, Noureddine Moussa, qui a longuement évoqué le programme de construction de deux millions de logements et celui de la réhabilitation des grandes villes. Le ministre a demandé aux Américains de faire des propositions. La délégation a eu des entretiens en outre avec le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Moussa Benhamadi, et le ministre des Transports, Amar Tou.
La délégation est depuis mardi à Oran où elle doit rencontrer des responsables de la Chambre de commerce et d’industrie de l’Oranie et des représentants du secteur privé. Cette visite, qui s’achève demain, a été organisée par l’ambassade d’Algérie aux Etats-Unis ainsi que le Conseil d’affaires algéro-américain. 
 

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!