Infos dernière | El Watan
toggle menu
samedi, 25 mai, 2019
  • thumbnail of 20190524

Infos dernière

13 juillet 2010 à 22 h 48 min

Tizi Ouzou :
Peine capitale
pour un émir du GSPC

Le tribunal criminel près la cour de justice de Tizi Ouzou a condamné, hier, Mourad Mesrour, émir du GSPC dans la région de Mizrana, à la peine capitale. L’accusé est poursuivi pour des griefs ayant trait à l’appartenance à un groupe terroriste, homicide volontaire ainsi que détention et transport d’armes et de bombes. Lors de l’audience, le mis en cause a nié en bloc les faits qui lui sont reprochés. A l’issue de son réquisitoire, le représentant du ministère public a requis la peine capitale. Après délibérations, les membres du jury ont maintenu la même sentence. Selon l’arrêt de renvoi, l’accusé a été capturé le 17 mai 2009, lors d’une offensive militaire à Sidi Naâmane, à 20 km au nord de la ville de Tizi Ouzou. Il a été arrêté par l’ANP où moment où quatre de ses acolytes ont été abattus. Il avait rejoint les groupes armés en 1996.

Ligne ferroviaire
Oran-Béchar :
La SNTF appelle
à la vigilance

La Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) a appelé les citoyens à la vigilance et à observer rigoureusement la signalisation concernant les passages à niveau non gardés lorsqu’ils sont appelés à franchir les voies ferrées, indique cette société dans un communiqué. Cet appel intervient en prévision de la mise en service, le 15 juillet, des trains sur la nouvelle ligne reliant Oran à Béchar. Il concerne les wilayas d’Oran, Sidi Bel Abbès, Naâma et Béchar, précise la SNTF, rappelant à ce titre que les dispositions du code de la route donnent la priorité absolue aux circulations ferroviaires.

Baccalauréat 2010 :
49 lauréats avec mention d’excellence

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a présidé hier au palais du Peuple à Alger une cérémonie en l’honneur des lauréats du baccalauréat pour l’année scolaire 2009-2010. La cérémonie s’est déroulée en présence de hauts responsables de l’Etat et de membres du gouvernement, ainsi que des parents de lauréats.
Pour cette année, le taux national de réussite a atteint les 61,23% (soit 240 162 bacheliers), en forte progression par rapport à l’année précédente où il n’avait pas dépassé les 45,05%. Au total, 49 lauréats ont obtenu leur baccalauréat avec mention «excellent», 5172 avec mention «très bien», 23 636 avec mention «bien» et 63 575 avec mention «assez bien», rappelle-t-on.

alsat-2a :
Lancement d’un satellite algérien

L’Algérie a procédé hier, avec succès, au lancement du satellite à haute résolution Alsat-2A depuis le site de Sriharikota, situé à Chennaï (sud de l’Inde), a indiqué un communiqué de l’Agence spatiale algérienne. Alsat-2A est un satellite algérien d’observation de la Terre à haute résolution avec une résolution spatiale de 2,5 m. Il s’inscrit dans le cadre du programme spatial algérien horizon 2020 adopté par le gouvernement en 2006, précise la même source. Ce satellite, lancé à 9h23 heure indienne locale (4h53 heure algérienne), est le deuxième a être mis en orbite après Alsat-1 lancé le 28 novembre 2002, a rappelé le communiqué.

Béjaïa : La RN 26 bloquée à Allaghane

Sous un soleil de plomb, des centaines de camions étaient bloqués, hier, à Allaghane, au niveau du passage à niveau qui traverse la RN26. Des citoyens ont décidé de la fermeture de cette route jusqu’au retrait du projet du tracé de la double voie ferrée électrique qui, dans son sillage, emportera des maisons entières et des terres nombreuses à partir de Toghza, dans la wilaya de Bouira, jusqu’à Ath Lahdir, juste avant Akbou. Le tracé en question passe par une mince bande de terrain qui sépare la RN26 de l’oued Soummam et va causer la destruction de plusieurs maisons et l’expropriation de beaucoup de citoyens, puisqu’une bande de pas moins de 60 mètres de largeur devrait être prélevée. Les citoyens ont beau s’opposer au projet, au niveau des autorités locales, depuis maintenant 15 jours, leurs doléances ne semblent pas près d’être prises en compte. Les protestataires ne s’opposent pas au projet mais au tracé qui, selon eux, peut être revu pour suivre l’oued Soummam et préserver le maximum de terres et d’habitations. La population semble décidée : «On ne lèvera pas le barrage jusqu’à ce qu’on ait un écrit en bonne et due forme que le tracé va être revu.»

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!