D’anciens ténors ébranlent la direction du parti | El Watan
toggle menu
samedi, 24 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190824

  • Pub Alliance Assurance




D’anciens ténors ébranlent la direction du parti

26 octobre 2009 à 22 h 05 min

D’anciens ténors écartés des postes de responsabilité au sein de l’ex-parti unique montent au créneau pour dénoncer «la stratégie de cooptation et de fuite en avant» adoptée par l’instance exécutive du FLN. Il s’agit de Azzi Benthabet (ancien membre de l’exécutif du FLN), Abdelkader Zidouk et Abbas Mikhalif (anciens députés de 2002 à 2007) et de Abdeslem Medjahed (ancien chargé de communication). Ces derniers annoncent, dans un communiqué rendu public hier, la préparation d’une rencontre nationale «des vrais militants du FLN pour faire barrage aux nombreux riches opportunistes recrutés récemment par certains responsables du parti». Selon le même document, la préparation de cette rencontre a déjà commencé avec l’organisation de réunions au niveau régional pour sensibiliser les militants.
«Des rencontres ont été organisées récemment à Mostaganem, Sidi Bel Abbès et Relizane», rappellent les rédacteurs du communiqué signé par Azzi Benthabet. Contacté par nos soins, ce dernier affirme que cette démarche n’est pas fictive. «Nous sommes très bien structurés. Nos représentants au niveau central et dans toutes les wilayas du pays sont déterminés à aller jusqu’au bout de leur action. En plus, d’autres rencontres régionales seront organisées prochainement au centre et à l’est du pays, avant d’aller à un regroupement national», explique-t-il. Où se situe le problème ? Selon notre interlocuteur, la situation organique du parti n’est pas reluisante. «Cela dure depuis 2008.

Nous nous sommes rapprochés du secrétaire général du parti, Abdelaziz Belkhadem, et avons attiré son attention sur le malaise qui couve au FLN. Ce dernier nous a promis de procéder graduellement au règlement des problèmes posés. Puis il nous a proposé de nous recevoir une nouvelle fois pour approfondir les discussions. Depuis, nous n’avons rien vu venir. Pis encore, la direction a préféré désigner les mouhafadh et entamer la préparation du 9e congrès sans assainir au préalable la situation organique du parti», déplore-t-il. Ce qui a aggravé le malaise, ajoute Azzi Benthabet, ce sont les pratiques utilisées dans la préparation des élections de renouvellement partiel des membres du Conseil de la nation. Pour notre interlocuteur, «des nouveaux riches dont les biens sont mal acquis et des personnes étrangères au FLN ont été recrutés et seront présentés comme candidats du parti au Sénat». «Face à cette pratique, la direction du parti s’est murée dans un silence complice. Le Sénat est une institution importante, il ne faut pas la clochardiser», ajoute-t-il. Pour lui, les anciens militants ne croiseront pas les bras face à cette situation. «Nous allons appeler tous les militants intègres du FLN à présenter leur candidature aux sénatoriales et nous allons les soutenir pour faire barrage aux opportunistes»,
indique-t-il.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!