Coopération Algéro-Brésilienne | El Watan
toggle menu
mercredi, 22 mai, 2019
  • thumbnail of 20190522

Coopération Algéro-Brésilienne

14 mai 2005 à 0 h 00 min

Trois accords, signés par Abdelaziz Belkhadem, représentant personnel du président de la République et le chef de la diplomatie brésilienne, Celso Amorim, portent sur le domaine phytosanitaire, la santé animale et l’exemption de visa en faveur des nationaux détenteurs de passeports diplomatique ou de service. Quant au dernier qui a été signé par Chakib Khelil, ministre de l’Energie et des Mines, il s’agit d’un accord sur la conclusion des négociations avec le Brésil pour l’entrée de l’Algérie à l’OMC. Exprimant à l’occasion leur «satisfaction» pour «le dynamisme nouvellement enregistré» entre les deux pays, les deux chefs d’Etat, Abdelaziz Bouteflika et Luiz Inacio Lula Da Silva, ont noté, dans une déclaration commune, avec satisfaction l’accroissement du volume des échanges commerciaux entre les deux pays, de près de 100% entre 2003 et 2004 (de 1,2 à 2,3 milliards de dollars). Cette évolution traduit l’importance des potentiels des deux économies et encourage une tendance davantage positive à l’avenir, indique le même document, rapporté par l’Agence presse service (APS). La même source ajoute que dans une analyse des principales questions internationales, les présidents Bouteflika et Lula Da Silva ont constaté «l’ample gamme de positions concordantes des deux pays». Les deux présidents ont, par ailleurs, souligné la nécessité de la réforme des Nations unies, y compris celle du Conseil de sécurité, de manière à le rendre plus représentatif avec l’intégration, parmi les membres permanents, de pays en développement originaires d’Afrique et d’Amérique latine. Les deux chefs d’Etat ont souligné la priorité qu’ils accordent au renforcement de la coopération Sud-Sud, exprimant, à cet égard, que le Sommet Amérique du Sud-Pays arabes, organisé à Brasilia, mardi et mercredi, «a atteint son objectif tendant à renforcer le dialogue interrégional et à établir un agenda de coopération pour la promotion du développement économique et social sur des bases durables». Invité à un déjeuner au ministère des Affaires étrangères, M. Bouteflika a incité les entreprises brésiliennes à s’installer en Algérie. Il a mentionné en particulier les domaines de l’énergie, des mines, de l’agriculture, des télécommunications et de la construction. Sur un autre chapitre, celui du terrorisme, Abdelaziz Bouteflika a, dans une allocution prononcée lors d’un toast offert par le président brésilien, appelé à «conférer plus d’efficacité à la lutte mondiale contre le terrorisme, à travers notamment la conclusion d’une convention globale des Nations unies qui consacrerait une définition consensuelle de ce fléau». Il a estimé que «l’enjeu est important, car il s’agit de mettre un terme aux amalgames entretenus et qui portent atteinte à la résistance légitime des peuples contre l’occupation étrangère». Abordant le Maghreb, le président Bouteflika a réaffirmé que «l’Algérie fait de la construction de l’Union du Maghreb arabe un axe stratégique de sa politique extérieure, comme elle est une partie prenante active à la construction de l’Union africaine, à la mise en œuvre du NEPAD et à la redynamisation de l’action arabe commune».
Le président Bouteflika a, enfin, adressé une invitation au président Lula Da Silva pour effectuer une visite d’Etat en Algérie. Invitation qui a été acceptée par le chef d’Etat brésilien mais dont la date n’a pas encore été fixée.

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!