Campagne de vaccination contre la rougeole : les assurances du ministère de la santé | El Watan
toggle menu
mardi, 23 avril, 2019
  • thumbnail of elwatan20190423

Campagne de vaccination contre la rougeole : les assurances du ministère de la santé

06 mars 2017 à 15 h 49 min

Les vaccins du calendrier national sont "sûrs et conformes aux recommandations  de l'Organisation mondiale de la santé (OMS)", a soutenu le directeur de la  prévention et de la promotion de la santé au ministère, le professeur Smaïl  Mesbah, lors d'une conférence de presse avec le représentant de l'OMS en Algérie,  Bah Keita, et le directeur général de l'Institut Pasteur d'Algérie, Zoubir Harrat.          

Le responsable a insisté sur l'impératif de vacciner les enfants âgés  entre 6 et 14 ans contre la rougeole et la rubéole, précisant que la vaccination  était "obligatoire". Au sujet des formulaires distribués au niveau de certains établissements  scolaires laissant le choix aux parents de vacciner ou non leurs enfants, le  professeur Mesbah a affirmé que le ministère n'a pas distribué de tels formulaires,  ajoutant que "le seul document requis est le carnet de santé de l'enfant".          

Le représentant de l'OMS a, pour sa part, précisé que l'Algérie importait  ses vaccins des laboratoires recommandés par l'OMS sur la base de leur "innocuité".  Cela étant, "il est conseillé de ne pas vacciner les enfants atteints  d'hémopathie ou d'insuffisance rénale, dialysés ou sur le point de subir une  intervention chirurgicale", a ajouté M. Keita.          

Le directeur général de l'Institut Pasteur d'Algérie a, quant à lui,  rappelé que 7 millions de doses de vaccin avaient été soumises à des tests d'innocuité  et de contrôle qualité par le Laboratoire national de contrôle des produits  pharmaceutiques avant leur distribution aux unités de médecine scolaire.        

 Le représentant du président de l'association des parents d'élèves,  Zoubir Zerrouk, a mis en garde contre la "campagne féroce" menée par certaines  parties contre cette vaccination, appelant les parents d'élèves à "ne pas se  laisser influencer" et à "faire confiance aux parties en charge de la vaccination  pour protéger leurs enfants contre les maladies transmissibles".          

Les ministère de la Santé et de l'Education nationale ont mobilisé pour  cette campagne de vaccination 5.000 médecins et 8.000 paramédicaux au niveau  de 1.800 unités de médecine scolaire à travers le territoire national.

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!