Risques de catastrophes : Des moyens de prévention à améliorer | El Watan
toggle menu
lundi, 22 avril, 2019
  • thumbnail of 20190422

Risques de catastrophes : Des moyens de prévention à améliorer

23 décembre 2009 à 19 h 10 min

Ces manœuvres qui ont vu la participation de plusieurs secteurs se sont déroulées au niveau du barrage de Sidi M’hamed Bentaïba qui surplombe Oued Abda, situé dans la plaine de Arib (au nord du chef-lieu de la wilaya de Aïn Defla). Le choix de ce site n’est pas fortuit, puisqu’il est situé dans une zone soumise à des conditions météorologiques exceptionnelles à certaines périodes de l’année, en plus de la situation dudit barrage qui reçoit, en moyenne, 2700 l/s. «Le débordement de celui-ci pourrait, en effet, engendrer une grande catastrophe», explique le directeur du secteur de l’hydraulique à Aïn Defla. Dans cet ordre d’idée, il convient de signaler que certaines insuffisances ont été mises à nu dans certains secteurs concernés, faisant ainsi peser bien des craintes en cas de sinistre.

Il s’agit notamment du secteur des travaux publics, dont le premier responsable indique qu’«une seule voie d’accès permet aux sauveteurs d’intervenir au niveau du chemin de la wilaya no 3», ce qui a fait dire au wali que l’aménagement, sur ce site, d’une piste d’atterrissage pour hélicoptères serait salutaire pour les riverains en cas de danger. S’agissant des soins et évacuations des victimes par les services sanitaires en cas de catastrophe, le manque d’ambulances médicalisées pourrait poser problème, même si le responsable de ce secteur se veut rassurant quant à la capacité de ses services pour gérer de telles situations.

Concernant les éléments de la protection civile, leurs manœuvres ont porté sur la recherche d’éventuels survivants et le repêchage de victimes dans les eaux déchaînées. Pour ce faire, des hommes-grenouilles à bord d’un zodiac déployaient d’énormes efforts pour s’acquitter au mieux de leur tâche. Toute l’opération s’est déroulée sous l’œil vigilant des riverains, lesquels, pour les besoins de cette simulation, avaient auparavant été évacués quelques mètres plus loin sur un monticule et recasés dans des tentes dressées pour la circonstance.

A souligner que, selon les organisateurs de cette opération et plusieurs autres intervenants, la wilaya de Aïn Defla dispose de moyens adéquats, dont un réseau de liaison radio sophistiqué, pour faire face aux risques de catastrophes. Du reste, l’on s’accorde à répéter que le temps est un facteur déterminant pour limiter les dégâts, de même que la gestion rationnelle des moyens humains et matériels. En définitive, cette simulation devra permettre aux instances concernées de revoir leur copie quant à la manière de gérer les catastrophes dans cette wilaya déjà éprouvée par le passé et de réfléchir au renforcement des dispositifs de prévention à la lumière des lacunes constatées dans ce domaine.

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!